• Le dimanche 29 mai, très précisément. Afin de fêter dignement cet événement "Fallait pas craquer ! " sera à moins d'un euro (oui, vous avez bien lu) au format Kindle.


    Si vous connaissez une mère dans votre entourage, et si vous êtes vous-même une mère, n'hésitez pas.


    (Si vous n'avez pas d'enfant, ou si vous êtes un homme, ou un animal de compagnie, la promotion marche aussi pour vous).

    Je remets ci-dessous le lien, à tout hasard.

    Dimanche, c’est la fête des mères !

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire
  • La correction, étape indispensable avant toute publicationQue ce soit sur amazon, kobo ou autres, on ne compte plus les ebooks publiés sans relecture ou effectuée avec un oeil défaillant et peu fiable. Or, s'il existe un puissant tue-l'amour en littérature, c’est bien la grosse faute d'accord au beau milieu d'une page, aussi appétissante qu'une pustule suppurante sur le nez d'une quelconque miss France. Et s'il n'y avait qu'une ! Car il est plus que probable qu'au fil des chapitres, les pustules se multiplient au point qu'il paraît plus raisonnable, dès lors, de parler d'épidémie... Dans la plupart des cas, la réaction du lecteur sera sans appel : évitons tant qu'à faire la pandémie : hop, poubelle !

    Pour palier ce genre de mésaventures, il existe un bien beau métier : correcteur. Mais soit il s'avère particulièrement onéreux, soit pas complémentent professionnel (genre : "Je m'autoproclame correcteur car en CM2 je faisais zéro faute à ma dictée"). 

    Pour ceux qui sont à la recherche de la perle rare (à savoir un travail soigné pour un coût raisonnable), je conseille les services de Correction Facile qui s’est chargé avec brio de la relecture de mon dernier roman "Fallait pas craquer !".
    N'hésitez pas à entrer en contact avec Caroline (qui se cache donc derrière cet intitulé) pour lui poser des questions, exposer votre demande, et discuter d'un devis : vous devriez y trouver votre compte.

     

    La page de Correction Facile sur Facebook

    Son adresse mail 

     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    2 commentaires
  • Certains lecteurs n'apprécient pas les liseuses, leur préférant les 3 dimensions tactiles d'un bon vieux livre en papier d'arbre. Pour satisfaire cette clientèle exigeante, la maison Chabossot, toujours prompte à se mettre en quatre,  s’est fendue d'une somptueuse édition papier qu'il est possible d'acquérir en cliquant tout simplement sur l'image ci-dessous.

    "Fallait pas craquer !" : le papier !

    Partager via Gmail Yahoo!

    1 commentaire
  • Avec 24 heures d'avance sur le planning minutieusement élaboré et programmé par la maison Chabossot, tout ça à cause de cette andouille de Jean-Michel Boulot qui s’est assis hier soir sur le bouton "envoyer".

    Fallait pas craquer est sorti !
    Cette andouille de Jean-Michel Boulot

    Si vous désirez adresser une lettre d'insulte à Jean-Michel (cette andouille), envoyez-la à l'adresse habituelle, nous lui transmettrons dès qu'il sera sorti du placard où nous l'avons pour le moment confiné (une grande armoire métallique où sont entreposés tous les romans abandonnés dès le 3ème chapitre).

    Nonobstant, si vous voulez faire l'acquisition de ce "Fallait pas craquer !" il vous suffit de cliquer sur l'image ci-dessous :

    Fallait pas craquer est sorti !

    Partager via Gmail Yahoo!

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique