• Comment trouver son héros

    Vous voulez vous lancer dans l’écriture d’un roman, mais vous n’avez pas d’histoire. Inutile de mettre la charrue avant les bœufs (sinon les beaufs montent dedans, refusent obstinément d’en descendre en vous faisant des grimaces, et vous voilà bien avancé) : il vous faut en premier lieu un héros.

    Sans héros, pas d’histoire.

    Il est également possible que vous n’ayez pas de héros. Dans ce cas, je vous propose de suivre ma méthode.

    Prenez un dictionnaire (français de préférence) ouvrez-le à n’importe quelle page et pointez votre majestueux index au hasard sur le livre ouvert devant vous. Si vous tombez sur « exégèse », recommencez. Si vous tombez sur « furoncle » également. Persévérez en fait jusqu’à ce que votre attente soit tout à fait satisfaite.

    Ne reculant comme accoutumée devant aucun sacrifice, j’ai payé de ma personne en me livrant personnellement à cette petite expérience.

     

    Compte rendu

     

    Au bout d’une petite heure, alors qu’une ampoule douloureuse commençait à pointer à l’extrémité de mon majestueux index, je suis enfin tombé sur LE mot, celui qui, je le pressentais, allait m’ouvrir les horizons infinis de mon imagination jusque-là bridée par la mentalité étriquée de comptable assermentée que je tiens de mon grand-père.

    Ce mot était : canard.

    Mon héros serait donc un canard, ainsi en avait décidé, après maintes circonvolutions, mon majestueux index.

    Bien.

    Je m’asseyais aussitôt sur mon fauteuil en rotin (le même qu’Emmanuelle) et laissait vagabonder mon esprit au gré de sa fantaisie…

    Il s’agirait d’un canard tout à fait bien de sa personne, au visage aimable et harmonieux, au plumage brillant et doux au toucher, bref, ce que l’on a commune d’appeler un beau brun de canard. Seulement, ce gracieux volatile est malheureux (les canards heureux n’ont pas d’histoire). Son compagnon est parti un jour pour la lointaine Afrique (l’histoire se déroule en Eure-et-Loire) et n’est jamais revenu (on apprendra dans un second volume actuellement en préparation qu'il s'est, en atterissant, malencontreusement empalé sur la corne d'un rhinocéros).

    Après un temps de vague à l’âme, les choses de la vie étant ce qu’elles sont, notre oiseau décidede se mettre en quête d’un nouveau compagnon. Hélas son entourage se compose de blaireaux, de mulots, de coq de bruyère, de raton-laveur, d’une très grande diversité de petits animaux en tout genre, mais pas de canard.

    Mais notre héros, doté d’un tempérament volontaire, possède plus d’un tour dans son sac. Il achète dans un magasin de farces et attrapes un masque de Donald Duck et le colle sur le museau d’un lapin qui depuis quelque temps lui tournait autour. Le lapin transpire sous son masque, mais tout à son bonheur, il fait comme si de rien n’était. Quant à notre héros, il finit par oublier que son compagnon n’est pas vraiment un canard. Ils coulent ainsi des jours heureux, et ont ensemble beaucoup de… [la fin demande encore a être travaillée]

     

    Si vous trouvez cette histoire stupide, c’est que vous n’avez aucune imagination, ou qu’elle est bridée par une mentalité de petit épargnant avaricieux. Auquel cas je ne saurais trop vous conseiller d’essayer ma méthode.

     

    Le canard, digne héros des temps modernes

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Lundi 13 Avril 2009 à 09:20
    Aude
    Moi je suis tombée sur chasseur, j'espère qu'il ne s'en prendra pasà votre héros.
    2
    Lundi 13 Avril 2009 à 10:18
    Dominique
    Je suis en train de lire " perdu dans un supermarché " je vous garantis qu'il n'y a pas de héros et ça fonctionne!
    3
    Luz
    Lundi 7 Septembre 2009 à 11:45
    Luz
    Moi qui croyait avoir peut-être trouvé une source de bons conseilssur ce blog à l'aspect sérieux, je me résouds à éclater de rire devant tes articles qui sont finalement une très bonne leçon d'humilité pour notre orgueil..
    Merci = )
    4
    Mardi 12 Janvier 2010 à 20:31
    arlette
    je viens de passer un moment de pur bonheur sur votre page. J'ai même arrêté la musique pour mieux savourer l'histoire du petit canard.
    merci
    5
    Samedi 16 Janvier 2010 à 12:20
    latesterinerouge
    J'aime l'entrée en scène du lapin. Je vous attendais au virage pour voir dans quelle catégorie vous oseriez le classer... les blaireaux, les hyènes, les paons ?
    Pas du tout! Vous avez bien compris que le lapin est un grand amoureux...réputation vérifiée... mais aussi un adorable compagnon.
    Soyez gentil.Donnez lui un beau rôle dans votre roman... et appelez le PINPON, un de ses surnoms, nombreux, que nous lui donnons en famille.

    MC Courtioux ( la testerine rouge. )

    6
    Mercredi 22 Septembre 2010 à 15:41
    Esperluette

    Je suis restée un petit moment sur ton blog et j'ai bien ri ! Un peu de légèreté, c'est bon !

    7
    Jeudi 28 Juillet 2011 à 21:08
    la pintade aixoise

    Je suis tombée sur Alexandre le Grand. J'ai triché.

    La pintade que je suis est intéressée au plus au point par cette histoire de basse-cour. Par ailleurs je me demande si Pilar est une vraie personne ou si tu (vous ?) as créé son commentaire. Si tel n'était pas le cas, la rédaction d'un article sur la notion de second degré et sur l'humour de façon plus générale s'impose :-) Merci pour ce blog érudit et rafraîchissant.

    8
    eurélienne
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    eurélienne

    Eure et Loir, sans e...

    9
    Pilar
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Pilar

    hello

    j assume, ma plume et surement tres mauvaise,

    mais au moin jai pas besoin de pointer mon doigt sur un dictionnaire pour imaginez des betises pareil, jai jamais lu un texte aussi bas.

    Jai pas besoin non plus de traduire mes textes en dix langues, pour faires passer mes messages, ridicule parlez vous autre chose que tu francais d abord?

    10
    isabo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    isabo
    Ce canard est un canard intriguant mais décourageant aussi ^ ^ ça ne m'a pas beaucoup aidé à trouver mon personnage, enfin, moi qui ne manque pas d'inspiration mais surtout d'imagination, je vais me faire comme nouveau copain le dictionnaire, je trouverai toujours...
    11
    Kévin
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Kévin
    Truculent ! ^^
    12
    Mélodie
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Mélodie
    Votre canard est très attendrissant et a fait naître en moi une véritable admiration face au courage (et à la persévérance !) qu'il déploie pour se trouver un partenaire. En ce qui concerne les petits qui naîtront de cette charmante union bestiale entre canard et lapin, je laisse mon imagination créer leur aspect... Qui sera des plus original j'en suis sûre !!! De plus, je ne vois aucune stupidité dans cette histoire puisqu'elle a su étirer mes lèvres en un grand et sincère sourire ^^ J'espère connaître la fin de la famille lapin-canard.... Bonne continuation dans votre écriture je suis ravie d'être tombée sur ce blog par hasard :)
    13
    didon
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    didon
    on ne se prend pas pour n'importe qui ! Quel prétentieux vous faites !
    14
    MERCEDES LEPINAY
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    MERCEDES LEPINAY
    je n'ai pas encore terminé de tout lire -je n'en suis qu'à a première page- mais le suis déjà ressucitée de rire; MERCI
    15
    Martine Heitman
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Martine Heitman
    Je n'ai jamais autant ri de ma vie au delà des frontières et c'est là que je me délecte d'etre Francaise!!!! L'histoire de votre canard est tout simplement geniale! Hors de question de connaitre la suite!.Là , je fais appel à ma propre imagination...Je cherchais des idées pour un cours de francais pour adultes en Allemagne,histoire de sortir du commun et de donner de nouvelles émotions à mes participants mais je crois que je vais créer avec ou sans eux mon propre canard..merci
    16
    victoria
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    victoria
    Très cher Aloysius je vous trouve votre histoire touchante mais je reste persuadée que cette charmante madame canard finira par retrouver son vrai canard un jour prochain lorsque ce dernier aura fini de compter fleurette à sa poupoule.... il comprendra que l'amour est plus important que tout !!! et alors nos deux canards passeront leurs vies ensemble à s'aimer.... parole de canard !
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :