• Evelyne Thomas écrit un roman

    Evelyne Thomas a été durant de longues années l'animatrice comblée d'une émission culturelle intitulée "C'est mon choix" où, devant un parterre de fin connaisseurs, quelques courageux quidams venaient faire la démonstration de leur singularité ("Je vis avec un cochon, et alors?", "J'adore manger mes crottes de nez, ça te pose problème?").

    Mais les dirigeants de France 3, jugeant probablement l'émission par trop élitiste, décident un beau jour de la supprimer sans autre forme de procès. C'est le tollé général : pétitions dans les milieux intellectuels, violent pamphlet de Bernard Henri Lévy contre "la censure de la culture à la télévision", grève de la soif de Boris Eltsine. Mais hélas, rien ne parviendra à ébranler l'insolente arrogance des petits marquis de France 3 dont l'âme est avant tout acquise au grand capital.
    Depuis ce scandaleux évincement, rares ont été les occasions d'entendre à nouveau la douce voix d'Evelyne et de se régaler de ses pertinentes analyses, parfois traversées par l'éclair fulgurant d'un concept aussi novateur qu'intellectuellement ébouriffant.
    Nous étions même à deux doigts de l'oublier complètement lorsque la nouvelle est tombée, brutale et sèche, sur nos téléscripteurs : Evelyne Thomas écrit un roman !
    Les sinistres adorateurs d'une littérature empaillée et désuète qui nous rebattaient les oreilles avec leur Yourcenar, leur Sarraute, leur Duras, vont devoir ravaler leur morgue : Evelyne Thomas écrit un roman !
    Mais pourquoi avoir attendu un âge si avancé avant de se laisser aller au démon de l'écriture ? Quoique n'ayant pas la réponse, Evelyne tient à nous rassurer :" L'écriture, c'est ma passion d'origine, une passion enfantine, pour ne pas dire infantile". Comme son style ? Nous avons hâte de le découvrir !
    Afin de calmer un peu notre curiosité, l'ex-animatrice nous livre les clés de son projet romanesque : "je ne sais pas du tout vers quoi je vais. Je sais juste que ce sera un roman."
    Cette certitude est à n'en pas douter la marque des grands écrivains, ceux qui, guidés par l'ineffable étoile de la littérature, savent précisément où leur plume les mène. En effet, de nos jours, combien de personnes aux motivations mal définies se mettent à leur table de travail avec l'intention d'écrire un roman policier, et se retrouve finalement avec un manuel de jardinage ?
    Même si un certain flou semble encore subsister autour de l'intrigue, des rebondissements, des personnages, du nombre de chapitres et d'autres petites choses secondaires, le projet est cependant en bonne voie, d'autant qu'Evelyne s'impose visiblement un rythme de travail draconien :"Ça vous prend comme ça et vous vous mettez sur votre ordinateur". On peut dire ainsi que cette période relativement très calme d'un point de vue professionnel tombe à pic : comme chacun le sait, les longues journées de désoeuvrement sont propices à la création.
    J'imagine que l'arrivée prochaine d'Evelyne Thomas dans le paysage littéraire français vous transporte dans des sphères d'excitation que vous n'auriez jamais rêvé d'atteindre auparavant. C'est tout à fait normal. Cependant, il va falloir vous montrer patient : Evelyne, en artiste libre et rebelle n'a donné aucune date de publication. Mais qu'on se rassure : elle n'aura aucune difficulté à trouver un éditeur, tant ses éblouissantes prestations télévisuelles ont marqués les esprits. Souhaitons du fond du coeur que la version papier soit à la hauteur de la version cathodique.

    Les propos de Madame Thomas cités ici proviennent de là :  http://www.dhnet.be/culture/television/article/175509/je-ne-suis-pas-une-ex-je-suis-une-future.html



    Evelyne Thomas : c'est son choix d'écrire un roman,
    c'est notre choix de ne pas le lire


     

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mercredi 8 Août 2007 à 17:19
    Jo Ann v.
    J'adore! :D
    2
    Mercredi 8 Août 2007 à 17:24
    MarieLaetitia
    Je m'demande comment que j'vais t'nir le coup en attendant la parution ... à part ça jeune homme vous vous portez bien ?
    3
    Mercredi 8 Août 2007 à 19:51
    robert dorazi
    Je ne suis pas certain d'avoir saisi. Qui est DH? et TC et ET et...
    4
    Mercredi 8 Août 2007 à 23:53
    Béatrice
    Le suspense est à son comble! Pourvu qu'elle ne sorte pas son bouquin le même jour que moi! Déjà que j'ai Harry Potter! Franchement Evelyne Thomas, c'est trop, n'en jetez plus! A part ça c'est très drôle!
    5
    Mercredi 8 Août 2007 à 23:56
    K.Rine
    Merci, mille mercis!!! Non pas pour m'avoir persuadée de ne pas aller acheter ce futur roman que je n'aurais de toute façon jamais acheté, mais pour ce fou rire inestimable à minuit, après une harassante journée!!! Merci, mille mercis!!!!!! (tiens, une question me titille : met-on un "s" à merci? Pffff, minuit, tant pis, je poste comme ça, même pas honte! ;)
    6
    Jeudi 9 Août 2007 à 09:30
    Béatrice
    Ouf! Quel soulagement! Madame Thomas n'est donc pas une concurrente directe! Ne me reste qu'Harry Potter, c'est à dire quantité négligeable. (Mon deuxième roman sort aux Editions du Seuil en octobre, une fois passée la vague de la rentrée littéraire, mais juste une courte tête avant Vous-savez-qui.) Merci de votre proposition.
    7
    Jeudi 9 Août 2007 à 13:08
    Strangedays
    Excellent scoop ma foi. De plus, Mme Thomas a dejà un éditeur, le comité de lecture ferme les yeux, le nègre va gagner trois mille euros pour cent quatre-vingt pages, le lectorat est acquis, le bouquin a déjà sa place reservée dans les librairies. Tout roule. C'est le petit monde de l'édition.
    8
    Jeudi 9 Août 2007 à 14:24
    robert dorazi
    Il ne vous reste donc qu'a devenir une vedette du petit ecran d'abord et a ecrire un livre ensuite. On lit trop souvent "untel est une star de la tele, c'est pour cette raison qu'il ou elle est editee" Oui, bien sur, mais comment est-il ou est-elle devenue celebre en premier lieu? Le piston la aussi? Pourquoi madame Thomas se priverait-elle de cette publicite? N'en feriez-vous pas de meme a sa place? Qu'est-ce qui nous empeche d'avoir exactement le meme parcours? La reponse la plus simple ne serait-elle pas "un manque de talent?"
    9
    Jeudi 9 Août 2007 à 17:37
    Je continue de poster par chez moi mais j'ai point encore de bouquin à soumettre à qui que ce soit. A force de tisser va ptete finir par en sortir kek chose ...
    10
    Vendredi 10 Août 2007 à 02:46
    Jo Ann v.
    Aloysius >>> c'est votre plume que j'adore :) Evelyne Thomas, je n'ai rien contre elle, et rien pour non plus :)
    11
    Mercredi 15 Août 2007 à 14:28
    dupinceau
    merci, il y a longtemps que je n'ai pas ri autant, je me régale de vos articles... çà fait du bien ! continuez svp...
    12
    Agnés H
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:10
    Agnés H
    Trés chére Evelyne en tant fidéle sur le plateau de votre emisssion c est mon choix je voulais vous dire combien vous nous manquez j éspére que la petite LOLA va bien elle doit etre grande maintenant!En ce qui me conserne j ai quitter Paris pour allé sur Nice et j habite actuellement en Guyane ci joint mon adresse ca me ferais grand plaisir d avoir de vos nouvelles Cordialement Agnés H Les Barbadines 17 rue Gaston Monnnerville 97351 MATOURY
    13
    ed l
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:10
    E.T rentrer maison... ... d'édition !!?
    14
    tomas
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:10
    T.C. = Thomas Clément, le plus Ardisson des bloggeurs modernes, qui dans ces célèbres et non moins narcissiques « Tomcast » a eu le plaisir de nous livrer une splendide, fructueuse et abyssale interview de cette journaliste hors pair, à savoir, E.T. (Evelyne Thomas donc…) interview dans laquelle on apprend qu’elle écrit ! que la littérature, c’est sa passion primeur, son moyen d’exultation intellectuelle, sa bote secrète story, etc. ça se trouve ici : http://clement.blogs.com/thomas_clment/2006/07/012tcastevelyne.html et ça pulse grave de chez grave de chez ma grand-mère quand elle raconte la guerre, quoi ! Quand à D.H., c’est un journal hyper hype belge spécialisé dans le sport haut niveau et les faits divers percutants, et ça veut dire « Dernière Heure » (et non pas David Herbert, comme DH Lawrence, l’obscur, regrettable et incompréhensible auteur de « Lady Chatterley’s Lover ») - bref, plus cool tu meurs - et c’est méga génial à lire dans le train, après le boulot, avec une canette de bière 50cl à portée de main… Moi je n’hésiterai pas à lire le livre d’E.T, après ce que j’ai vu, lu et entendu… je suis jamais avare d’une bonne tranche de rire… mais sans doute que je m’arrêterais aussi à la première page… parce que bon, faut pas déconner non plus…
    15
    tomas
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:10
    tomas
    Puisqu'on parle de Thomas, de DH (vous êtes belge ? ah ah ha !), de romans et de quelques autres mirifiques platitudes, vous avez oublié, dans votre surprenant et haletant article, de parler de la formidablement cool interview qu'ET (ça ne s'invente pas des initiales pareilles) a accordé au Ardisson du web 2.0, alias TC (non pas Tête de Cloche, ne soyez pas médisants !)... bien le bonsoir...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :