• Où donner ses textes à lire ?

    Un sympathique lecteur me pose la question : existe-il des blogs ou des sites où l’on peut déposer ses textes afin d’obtenir des avis (en toute objectivité et impartialité, bien entendu) ?

    Pour ma part, en dehors des éditions Léo Scheer, qui propose aux écrivains en tout genre de donner à lire leur manuscrit sur leur site, je ne vois pas.

    Et encore, il semblerait que sur le-dit site évolue plus d’auteurs en mal de reconnaissance que de commentateurs avisés (J’ai d’ailleurs tenté l’expérience il y a une dizaine de jours : un manuscrit déposé, sous un astucieux sobriquet, bien sûr : 9 téléchargement, aucun commentaire. Il y en a qui se suiciderait pour moins que ça. Heureusement, je suis doté d’une solide composition).

    Donc, pour revenir à notre sujet : si quelqu’un parmi mes lecteurs connaît un site où l’on peut déposer ses textes, qu’il le fasse savoir dans les commentaires. Ce serait drôlement gentil !

     

     

    auteur-distrait.jpg

     

    Auteur attendant un avis de Léo Scheer

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 12 Janvier 2010 à 16:50
    mario mario
    chez Gallimard Jeunesse, les manuscrits peuvent être déposés par mail, c'est pratique, mais ne vous attendez pas à un avis détaillé, juste un refus (dans 99,9% des cas) ou une acceptation (champagne)
    2
    Mardi 12 Janvier 2010 à 20:11
    Alice
    http://www.fictionpress.com/

    Le fonctionnement n'est pas forcément évident, surtout si on ne comprend rien à l'anglais, mais bon... Au pire, il y a ce tuto. Il concerne fanfiction.net mais fictionpress est un dérivé et la manière de poster est la même.
    3
    Mardi 12 Janvier 2010 à 23:52
    Rozéfré
    Bonne continuation
    4
    Mercredi 13 Janvier 2010 à 12:52
    Pffftt...(CV)
    Peut-être, éviter la confusion, ou l'amalgame "celui qui écrit sur le net veut devenir un écrivain", peut-être laisser un peu de place pour tous. Ecrire dans le désir d'être publier un jour n'autorise pas l'envoi d'un tapuscrit via le virtuel en trois clik...il faut s'appliquer, lire, relire, re-relire, faire sa mise en page, chercher parmis les maisons d'éd une qui nous ressemblerait (enfin à ce que l'on écrit du moins), faire relier son truc, aller dire bonjour au guichet de la poste, traverser la rue, attention ne pas glisser sur une plaque de verglas...et blablabla.
    Ecrire dans l'idée juste d'être un peu libre, un peu concentré, un peu entre parenthèses de soi-même, rêver un peu d'être entier et passionné, affronter des blessures, chercher le partage de nos mots avec les autres, parce que le réel c'est parfois un peu dur, un peu con, un peu "anti-tout"...et blablabla, ça peut se faire sur les blogs, sur les sites, les correspondances virtuelles.
    Il y en a tellement des façons d'écrire...pourvu que l'on soit dans le respect de son hypothétique lecteur.
    On n'a pas moins de mérite qu'un autre à écrire en faisant des impairs de grammaire, des gaffes d'orthographe, des lol, mdr, ptdr...par contre on ne prétend pas dans ce cas là, être ou vouloir devenir écrivain.
    On écrit tout simplement, et finalement c'est déjà important et de valeur (au moins pour soi).
    Sur ce blog il y a moyen d'être lu déjà il me semble, il y a "Avis sur texte", et puis sinon AC, pourquoi ne pas vous remuer un peu et créer un site vous-même, avec un comité de lecture et etc... je suis persuadée que votre sympathique lecteur en serait ravi.
    Bon vent à vous pour ce jour et à la revoyure bien sûr!
     
    5
    Mercredi 13 Janvier 2010 à 12:57
    Serge Reynaud
    Coïncidence : depuis ce matin, mon blog accueille des textes en tout genre, qui s'exposent à l'avis des lecteurs.
    Auparavant, il y avait un thème obligé (en gros : les flics), ce n'est plus le cas. Il suffit donc de passer mon barrage - point si ferme -, de discuter corrections, de tomber d'accord puis le texte paraît. Processus assez court, amateur, qui a fonctionné assez souvent à ce jour.
    Ca n'offre pas le péage de l'autoroute déserte vers l'éditeur avide de votre talent injustement méconnu, mais 110 à 120 lecteurs/jour, ça crée des liens...
    6
    Mercredi 13 Janvier 2010 à 17:57
    Renaud

    J'ai créé un service qui s'appelle Découvertes sur Livres-Coeurs. Si vous souhaitez y publier vos textes, vous êtes les bienvenues.

    Le service est opérationnel et quelques auteurs amateurs ont déjà publié des textes.

    Dans Découvertes les textes sont publiés sous la forme d'articles et/ou de fichiers à télécharger. À chaque texte est associé des mots clés. Un formulaire "Recherche textes" permet de faire une recherche de texte par mots clés depuis la page d'accueil par exemple. Les derniers textes ajoutés figurent en page d'accueil. Les lecteurs peuvent laisser des commentaires et évaluer le texte avec une note de 1 à 5 étoiles.

    La mise en page est soignée et on vous assiste dans la publication. De même, pour la création des fichiers textes à télécharger au format Pdf et/ou ePub (electronic publishing)

    Pour publier
    sur Livres-Coeurs, vous créez un compte. Tous vos textes - et toutes vos activités - seront rattachés à ce compte.

    Vous pouvez aussi publier des articles critiques de livres et des reportages.

    Si cela vous tente, n'hésitez pas à essayer. :-)

    Plus d'information sur le service Découvertes à cette adresse : http://livres-coeurs.fr/Manuel-d-utilisation/Comment-faire-pour/Utiliser-le-service-Decouvertes.html

    D'autres évolutions sympa sont à venir nous l'espérons prochainement. :-)

    Vous pouvez avoir un aperçu des évolutions en cours ici : http://www.livres-coeurs.fr/Decouvertes/Romans/Les-hommes-des-sous-bois-Anouk-Filippini-et-Daniele-Secretant.html

    N'hésitez pas nous solliciter par mail si vous avez des questions et/ou si vous rencontrez des difficultés.

    Bàv.

    7
    Vendredi 15 Janvier 2010 à 14:02
    louis
    Ben, et les éditions Chabossot ? Editions brillantes ayant révélé au monde entier des oeuvres inoubliables. Elles vous ont enrichi cher Alyossus ?Meilleurs voeux
    8
    r1
    Dimanche 17 Janvier 2010 à 21:13
    r1
    Pour 10€ les 50 pages, je relis et commente votre texte. Pas de paiement en nature (sauf Rolex), TVA 5.5% (je restaure aussi les textes), réduction chômeurs, cash only, travailler plus pour gagner plus qu'il disait...
    9
    Johan
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Johan

    Le plus simplement du monde à vos proches qui ont l’habitude de lire.

    S’ils vous disent « Quel courage tu as eu d’écrire tout ça ! », « Ah oui, je l’ai lu, c’est pas mal… Et sinon, t’as été à la plage hier ? » et autres formules de politesse plus ou moins adroites pour éviter de vous avouer qu’ils ont trouvé franchement nul, oubliez votre chef d’œuvre.

    A l’inverse, si vous avez droit à quelques (pas trop) remarques négatives, mais toujours constructives, évitez de vous vexer, c’est souvent bon signe.

    Ne vous vexez pas non plus si on met du temps à vous lire. Trop de temps, c’est négatif. Mais un peu de temps, c’est souvent pour mieux l’apprécier et y laisser des annotations. Un bon roman, ça se déguste (alors que j’ai expédié Marc Levy en deux jours).

    Le mieux, c’est quand un proche le fait lire à d’autres personnes, lesquels en parlent à d’autres, jusqu’à, pourquoi pas, un éditeur.

    Je précise une nouvelle fois que ces proches doivent être des lecteurs.

    10
    clémence
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    clémence

    Au Québec, il y a un organisme bénévole qui s'appelle PUR (Publier Un Roman). Ce sont des profesionnels qui analysent les romans (points forts et points faibles) qu'on leur envoi. Le délai est très raisonnable (maximum un mois). Ils ont maintenant changé d'adresse courriel et de site web afin d'offrir leurs services gratuitement (avant il fallait payer puisque le domaine du site était payant...).Je vous laisse le site si vous voulez aller voir. Moi personnellement, j'ai beaucoup apprécié leurs commentaires.

    www.publier-un-roman.jimdo.com

    Je ne sais pas s'ils lisent aussi des romans d'ailleurs (pas seulement au Québec) mais vous pouvez toujours demander.

    11
    U. l
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    U.						
						
			l

    Il y a un site qui s'appelle outre reve et qui est pas mal pour faire lire des textes et des nouvelles ; mais comme dans un des commentaires ci-dessus, l'esprit communité règne et les critique sont plutot... plate.... Mais a tenter  ! Et il y a quelques nouvelles et poèmes interessants.

    U.

    12
    Fanton d'Andon Marie
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Fanton d'Andon Marie

    Il existe une association APAC (Plumes à connaître), qui lit de façon anonyme les manuscrits qu'on lui envoie (moyennant adhésion). Trois lecteurs en France reçoivent le manuscrit qui est renvoyé à son auteur assorti de commentaires et d'une synthèse. Cela fait presque 20 ans qu'elle existe sur le plan national!

    13
    Stéphane
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Stéphane

    il y a http://www.place-des-auteurs.fr/

    :)

    Stéphane

    14
    Birdman
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Birdman
    Un site que j'aime beaucoup, et sur lequel j'ai laissé des nouvelles : www.inlibroveritas.net
    Vous aurez toujours quelques commentaires, assez courts, mais vous pouvez contacter les lecteurs par message privé pour en savoir plus.
    On peut même mettre des notes, ce qui est un peu bof...
    Les inconvénients :
    seuls les inscrits peuvent commenter
    souvent les commentaires sont gentils (il y a un côté un peu communauté qui fait que les gens n'osent peut-être pas dire tout ce qu'ils pensent)
    je trouve que le nombremoyen de lectures et de commentaires par textes a baissé depuis quelques mois.
    Oilà, c'est tout
    15
    Jacqueline Dumas
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Jacqueline Dumas
    Il y a le site Oniris (www. oniris. be) où l'on peut poster ses textes (nouvelles et poèmes) et obtenir des commentaires constructifs.  
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    16
    Maudit Bic
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Maudit Bic
    François, Aloysius, Maudit et les autres... le Net n'est pas si grand et les blogs en W non plus.
    17
    isabo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    isabo
    C'est très simple mais je ne pense pas que ça en valle vraiment la peine, je vais répondre à la question du lecteur très sympathique ^ ^ Il y a de nombreux sites gratuis comme skyrock par exemple où l'on peut faire partie d'un cercle vicieux de blogs de jeunes écrivains inéxpérimentés qui se font malgrés tout lire et commenter. Moi, j'ai essayé, j'ai déjà 24 lecteurs très fidèles et 1268 commentaires alors que mon histoire n'a rien d'exceptinelle et que je n'ai que 15 ans, à vous d'en juger. Pour vous aider à trouver des amis qui vous lirons, je vous donne ma propre adresse et vous laisse le choix d'y faire connaissance avec mes "amis" : www.la-rose-noire-de-marylou.skyrock.com
    18
    Maudit Bic
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Maudit Bic
    Pfffft a raison, il existe différentes formes d'écriture selon la destination et le sympathique lecteur n'a peut-être pas été au fond de sa demande. J'ai donc présupposé qu'il était candidat à l'édition classique.

    Quant à accepter un certain laxisme (aussi minime soit-il) parce-que l'on s'exprime sur un blog, je ne suis pas d'accord. Soit le blog est dédié à un sujet précis et ça passe au second plan, soit (comme il est question ici) le blog est fait pour être lu. Les idées seules ne suffiront pas, la quantité de lecteurs et surtout la régularité des mêmes ne s'acquiert qu'avec une certaine qualité. Il n'en est pas autrement pour certain blog à aboiements littéraires et aigreurs de mise... la personne sait l'exprimer et l'écrire. D'autres sont à la limite du professionnalisme (le moustachu à la tasse de café), mais tous ceux-là ont en commun un certain rigorisme et de l'élégance d'écriture sinon de pensée.
    19
    Anne Onyme
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Anne Onyme
    Pour la "béta-lecture" : http://cocyclics.org/

    Initiative très intéressante, c'est en participant au Nanowrimo 2009 que je l'ai découvert. Je n'ai pas encore soumis de manuscrit, mais ça me semble assez sérieux.
    20
    Maudit Bic
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Maudit Bic
    Je ne voudrais pas être rabat-joie (d'ailleurs gros poutous de bonne année Aloysius) mais réalisez-vous le nombre de personnes qui "écrivent" depuis l'avènement de l'ordinateur et son non moins digital clavier dans les chaumières puis de cet outil extraordinaire qui apportera la gloire (peut-il en être autrement ?) au même impétrant écrivain, j'ai nommé l'internet, dans les icelles chaumières ? (respirez).

    Des forums ou sites, il s'en est ouvert quelques-uns à vocation d'entraide à l'écriture. Mais l'art est difficile (celui de lire une personne, la corriger, la conseiller), il faut mettre soi-même la main à la pâte en attendant qu'un autre le fasse pour vous. Bref les vases ne communiquent pas toujours., les vocations altruistes sont rares et les personnes pas toujours aptes à le faire (d'ailleurs pourquoi amèneraient-elles leurs textes si...).
    Reste la partie professionnelle de l'affaire : l'éditeur connu ayant pignon sur rue. Ce n'est déjà plus son travail. C'est là que le bât blesse : Accepterait-on après avoir payé un peintre pour refaire son salon (et les oucés gratos si on peut tirer sur l'addition) que celui-ci laissât des coups de pinceaux non étalés ? Le métier d'écrivain c'est idem : l'orthographe doit être connue et appliquée, une richesse minimum du vocabulaire s'impose de même que la connaissance de la chose syntaxique et gramairienne. L'auteur débutant du net s'imagine que les autres le feront pour lui. J'ai un clavier, des mimines, des choses qui s'agitent dans la tétête que je nomme idées donc j'écris.  Ben non... l'approche répétons-le ne peut être que professionnelle et sérieuse. Le reste doit rester sagement dans son ordinateur à la maison.
    La correction est aussi affaire professionnelle et l'auteur imagine peu souvent la partie rébarbative impartie au correcteur volontaire. Car se farcir un texte qui n'en est pas un et que tu n'as surtout pas le droit de nommer daube c'est duraille. Quelques auteurs condescendront à recorriger leurs fautes d'orthographes, d'autres répondront purement et simplement : c'est comme ça que je l'ai voulu... s'étonnant de ne jamais passer la barrière de l'édition.
    Alors faire lire et corriger ses manuscrits ? non. C'est du travail personnel que l'on doit être capable de mener soi-même. Non ? on n'est pas auteur, on ne sera pas édité. Simple.
    Les éditeurs ensuite conseillent, voire corrigent quelques erreurs. Ils ne sont pas des instituteurs.

    Désolée, j'ai outrepassé votre question et pourtant je suis loin d'avoir dit tout ce que je pense du sujet.

    Maudit Bic.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :