• Pourquoi écrire ?

    C’est une question qui se pose souvent aux auteurs confirmés : pourquoi écrivez-vous ? (À Marc Lévy on demande plutôt : mais pourquoi continuez-vous à écrire ?). Quoi qu'il en soit, la réponse est généralement entachée d’une certaine coquetterie, car il est toujours plus simple de prendre la pose une fois que l’on est plus ou moins reconnu. De fait, l’exercice s’avère parfois un peu vain et empesé.
    Mais qu’en est-il avec les auteurs en devenir ? Ceux qui, contre vents et marées (ou « vent » = « lettre de refus » et « marée » = « lassitude plus ou moins avouée de leur entourage) continuent à noircir, soir après soir, dans leur petite chambrée éclairée d’une modeste bougie, des pages et des pages d’une petite écriture fine et appliquée ? (Ca marche aussi avec un loft, des halogènes et un PC dernier cri).
    Quelles sont leurs motivations profondes ? Leurs rêves ? Leurs espoirs ?
    Il y a quelques années, le journal « Libération » avait posé la question fatidique à plusieurs centaines d’écrivains de par le monde. Aujourd’hui, « Comment écrire un roman »est fier de reprendre le flambeau là ou le célèbre journal néo-libéral l’avait laissé, mais pour cette fois s’intéresser à la partie immergée de l’iceberg littéraire (là où il fait très froid et très humide) : les auteurs en devenir.
    Si vous possédez la moindre idée sur la question, n’hésitez pas à déposer un commentaire.


    cromagnon-copie-1.jpg















    La question, sous son apparence anodine, peut toutefois
    susciter la polémique.

     

     
    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 28 Décembre 2007 à 22:31
    Par besoin. Tout simplement.
    2
    Mercredi 30 Avril 2008 à 10:08
    Pffftt...
    Pour s'éloigner un peu, ou s'en rapprocher; Pour laisser une trace; Pour structurer sa pensée; Pour pouvoir se relire jusqu'à s'en rendre aveugle; Pour se faire du bien, pour se faire du mal; Pour qu'on nous réponde; Pour se raconter des histoires et inventer des supers héros; Pour le bruit des touches sur le clavier dans le silence d'Annie Cordy; Pour garder un souvenir des enfoirés qui nous ont laissé tomber, tout seul et bien trop tôt, et aller s'enterrer dans un caveau...Oups! J'ai plombé l'ambiance...i z'oré pas un fond d'écran roz fluo chez over blog histoire de tendre vers un truc "bisounours au pays des lettres" ??? Ben nan je plaisante, car bien évidemment le noir est ma couleur préférée...celle qui remplit les pages blanches.
    3
    Vendredi 2 Mai 2008 à 10:51
    Fabrice
    Pourquoi écrire ? Parce qu'on ne sait rien faire d'autre !
    4
    Samedi 24 Mai 2008 à 15:35
    Bonjour , j'écris car j'aime ça, je ressens du plaisir à écrire. Puis ça permet d'oublier que l'on vit dans un monde " pourri" et injuste! Bon voila c'est surtout pour ça mais j'avoue que c'est un réve de voir mon livre publier. De savoir que des personnes le lisent avec plaisir et que ça leur permettent d' "s'évader " , c'est génial! Voila c'est tout ce que j'ai à dire :) Je vous laisse mon blog si vous voulez me contacter! à bientot
    5
    Mardi 8 Juillet 2008 à 09:22
    benarous
    Je vous invite à lire ma réponse sur http://abenarous.wordpress.com/
    6
    Lundi 9 Mars 2009 à 16:39
    Pierre
    De toute évidence, pour les putes et la coke.
    7
    Dimanche 27 Septembre 2009 à 15:36
    Hoorelbeke
    Je considère qu'il ne peux y avoir une réponse unique à cette question qui a en effet fait polémique, au regard des nombreux commentaires.
    Mais j'ai souvent l'impression que ceux qui écrivent ou veulent écrire le font, à la base, par manque de quelquechose.
    Ainsi tentent-ils de recréer, ou tout simplement créer, ce qui leur fait défaut.
    Ainsi, étant orpheline, j'ai remarqué que c'était également le cas de beaucoup d'écrivains(ceux reconnus et étudiés le plus souvent j'entends).
    L'écriture peut alors recréer l'être mort, comme dans "Lambeaux" de Charles Juliet.
    Ainsi, cela peut également être l'occasion de donner un sens à l'existence de celui qui veut écrire.
    Il a ressusciter quelqu'un.
    Il peut bien entendu s'agir d'une volonté tout simplement de ne pas mourir réellement.
    Ecrire est alors le but de notre vie, la croyance qui nous fait vivre(si nous n'en avons pas de religieuse surtout).
    Ecrire, c'est aussi vouloir être reconnu par les autres, en tant qu'être existant, mais même en tant qu'être reconnu comme ayant fait quelquechose de grand.
    On pourrait se demander alors si les écrits ne sont pas plus "utiles" souvent pour leurs auteurs que pour leurs lecteurs.
    Cependant, chacun a besoin de croire en quelquechose.
    Les oeuvres artistiques sont alors là pour lui redonner la force de vivre qui pourrait lui faire défaut parfois, car l'homme a besoin de beau.
    Ecrire se veut donc aussi un moyen de communication avec les autres, une façon de jouer sur leurs pensées et leurs vies.
    Dès lors, celui qui écrit a souvent cet volonté de faire un monde dans lequel d'autres viendraient: son monde.
    Cela se rattache encore à une volonté de reconnaissance et de communication.
    Celui qui ne peut accepter la solitude que toute vie lui fera nécessairement ressentir, puisqu'il est unique, de part son identité et ses expériences, n'est alors plus seul!
    Encore faut-il être persuadé que l'on est assez intéressant et doué(ou exercé) pour attirer...
    8
    Vendredi 16 Juillet 2010 à 01:48
    Lamberda

    J'écris pour trouver une réponse (valable?) à cette question.

    9
    Mélanie
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Mélanie

    J'écris pour un paquet de raisons plus invraisemblables les unes que les autres. Il arrive que l'inspiration m'extirpe de mon lit à quatre heure du matin et la seule chose que je peux faire pour y retourner et d'écrire jusqu'à ce que cela passe. J'écris parce que c'est la seule chose que j'ai véritablement pour moi. C'est un peu comme un autre monde dans lequel je peux rester plusieurs heures afin d'oublier pour un moment mes problèmes d'état d'âme. Bref, tout ça pour dire, qu'écrire est une passion très solitaire et que cela me permet de m'évader le temps d'un instant.

    Voilà ^^ 

    10
    Thibaut El Wapo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Thibaut El Wapo
    J'écris pour ne plus saouler mes amis...et puis le papier ne me gonfle pas avec sa vie quand je lui raconte la mienne.
    11
    AmourToujours
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Je n'ai pas les moyens de me payer un nègre pour le faire à ma place
    12
    Joaquim Lenoir
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Joaquim Lenoir
    Pour exister.
    13
    Dude
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Dude
    J'écris pour que ceux qui n'ont jamais cru en moi puissent un jour tenir mon livre entre leurs mains, le rouler serrer et se le carrer là où je pense!
    14
    Hayden
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Hayden
    J'écris pour plusieurs raisons. La première c'est que cela me permet de m'évader dans un autre monde où je cesse de me comparer aux autres. La seconde parce que je n'arrive tout simplement pas à m'arrêter et la dernière, parce que cela me donne l'impression de faire quelque chose de construtive. Je me décourage vite sur un projet en cours pourtant je continue à écrire tout et n'importe quoi. Peut-être que cela peut paraître bizarre mais,continue quand même. Je n'ai qu'un seul rêve dans ma vie et j'espère bien le réaliser un jour. Devenir auteur et publier une de mes oeuvres. Voilà pourquoi je continue de noircir des pages entières.
    15
    lol
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    lol
    Pourquoi écrire?
    Parce que c'est mon dernier recours pour pouvoir nourrir mes 5 marmots.
    Avant ça dans ma liste j'avais "trouver un taf avec le diplôme qui m'a valu 6 ans d'études". Mais comme je suis toujours au chômage depuis deux ans, je suis passée à l'étape suivante: écrire un livre.
    Et ça a intérêt à marcher parce que dans ma liste, le point suivant c'est "me prostituer".
    Ensuite "me suicider".
    16
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    mdr Finalement vous allez devenir un adepte du "lol" ;)
    17
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    ah! ben voilà, vous vous moquez de mon petit "lol" à signification personnalisée et je suis bien en peine d'écrire, ne pouvant user et abuser de cet acronyme, de peur que ma mâchoire ne se déboîte ! je me sens bien démunie mais je résisterai et tenterai dorénavant de le limiter aux seuls moments où j'aurai réellement envie de rire (prions pour qu"il y en ait souvent en écrivant mes éventuels prochains textes) ;)
    18
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    Je vois bien lool euh! excusez-moi, c'est nerveux, car nous nageons en pleine tragédie ! Et je me sens affreusement coupable de vous avoir transmis la lololite aigüe :( ... Dieu merci (Allelhuia ! Yes he can ! (c'est le jour où jamais d'utiliser cette formule, il me semble) ) vous avez réagi, et avec brio en plus : je n'aurais jamais pensé à la thalasso comme moyen de guérison (en même temps il m'était difficile de rebondir sur les joies de la thalasso après un "vade retro satanas"... lol... oups!). C'est une très bonne idée, et sûrement plus plaisante pour vous que l'exorcisme ou l'autoflagellation (là je me dis que je devrais changer de boulot et publier un roman : 35 jours de thalasso, c'est le rêve...veinard ! ) Espérons que 5 semaines seront suffisantes et que vous ne contaminerez pas l'ensemble du personnel et des patients, vous risqueriez de donner votre nom au syndrôme lololique : "2009, l'année où le terrible fléau "Aloysius-lol" a décimé tout un centre de thalasso-thérapie avant de se propager et de ravager le monde" (...) Brrrrrr ! Comme nous sommes encore en janvier, j'en profite donc pour vous souhaiter tous mes voeux pour la nouvelle année et surtout, une bonne santé, je crois que vous en aurez besoin l- :))
    19
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    Amen ! Courez voir un prêtre exorciste ! Pour plus de sûreté, je vous recommande de consulter également un rabin, un imam, un pope, voire aussi un guérisseur, un chamane et pourquoi pas un marabout, mais à la stricte condition qu'il ait passé 14 ans minimum dans la forêt enchantée (en général, les cursus sont mentionnés dans les prospectus) car, à moins, nous ne serions pas sûrs d'obtenir des résultats probants. A méditer : l'autoflagellation quotidienne sur plusieurs semaines. Je m'inquiète car communiquer avec moi devient terriblement risqué pour vous dans la mesure où, comme vous l'aviez très justement relevé, le "lol" est contagieux. Je ne voudrais pas apprendre par voie de presse, que vous avez publié un essai d'un nouveau genre, ponctué de "lol" plus ou moins justifiés et plus ou moins dénudés. Vous pourriez même adhérer à un hypothétique blog payant. Non ! Aloysius, je vous en conjure, prenez soin de vous !
    20
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    Hum hum... Vous avez raison : de quoi je me mêle !?! :-D et j'aime assez vos pirouettes ;) Premièrement, statistiquement, c'est vrai, mon présupposé est totalement faux. Je me suis mal exprimé, j'aurais dû écrire : "mais pourquoi commencez-vous à prendre l'habitude de clôturer vos réponses à mes commentaires, d'un "Pas mal, non?" ? ". Deuxièmement, pour ce qui est d'être ou non un amateur de photos de nus, vous auriez pu répondre d'un "oui" massif : "Mais bien sûr que j'apprécie les photos de nus, et particulièrement celles des lol, que je trouve... très croustillantes, extrêmement séduisantes, sexuellement attirantes ? etc...".Peu importe que vous appréciez les photos de nus ou non (il y en a de très réussies). Bref, je m'excuse si j'ai pu vous paraître désobligeante. La réalité est que votre réponse m'a quelque peu...comment dire...agacée. J'attendais peut-être un peu plus de rebondissement, d'imagination (même si l'idée, absurde, d'un lol nu est très drôle, si si je vous assure). Mais de... quoi je me mêle, me direz-vous encore !! :) Ce n'est pas une critique en toute honnêteté, j'essaie de vous expliquer. C'est juste que je ne vois pas bien trop où l'on va. Je veux bien suivre un délire mais en l'occurence, j'ai l'impression de tenir un long monologue, bref que je fais tout le travail (et je suis pour le partage des tâches, moi, Monsieur :) ) Je comprends parfaitement que vous n'ayez pas envie de vous dévoiler que ce soit pour entretenir votre légende, qui fait couler beaucoup d'encre (c'est une idée plutôt brillante et rondement menée pour l'instant) ou pour tout autre raison d'ailleurs. Mais, comme je le disais dans ma toute première réflexion, j'aime l'échange et je finis par ne pas en trouver dans nos commentaires actuels. J'aime le plaisir de converser avec des individus qui titillent mon intellect, et j'adore découvrir les méandres de la personnalité humaine. Si je ne suis pas bannie de votre site pour outrage à auteur :), je me permettrai d'en continuer le parcours dès que je le pourrais, à mon rythme, et d'écrire éventuellement, à l'occasion, des réflexions s'il m'en vient.
    21
    solveig
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    solveig
    Je viens de lire le commentaire laissé à ce sujet dans votre dernière rubrique. Autant pour moi... Question fiction "classique", je dois avouer que j'ai plus de mal...
    22
    solveig
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    solveig
    Me remettre à écrire? Voilà une chose qui, j'avoue, me titille souvent. Cela dit je doute de le faire. Mon genre de prédilection verserait plus dans le fantastique, la Fantasy, et j'ai cru comprendre que ce n'est pas un genre suffisamment apprécié. Cela dit, ce n'est pas une raison pour ne pas écrire, certes, mais c'est tout de même contrariant!
    23
    Legatus
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Legatus
    J'écris parce que j'ai tellement d'imagination ou plutôt parce que mon esprit part tellement dans tous les sens que je me dis que si je n'écris pas ce que je pense/rêve/imagine, je perd quelque chose, je gâche un talent, j'oublie définitivement ce que j'ai pensé au bout d'un certain temps. J'écris parce que j'en ai besoin. Pourtant écrire m'épuise...
    24
    maha
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    -pour gagner sa vie -pour se justifier -pour etre estimé surtout ...
    25
    Charlotte
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Ben faut écrire pasqu'on aime ça !!! Et puis aussi arrêter de poser des questions comme ça c'est pas bon ça fait chercher les gens super loin là, tellement qu'ils finissent pas se perdre et après ça fait des surpolulation à l'asile ! Faites un peu gaffe Aloysius (je suis plus très sûre de nom mais je crois que c'est ça) ! Et puis surtout Don't worry Be happy
    26
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    Excellent ! Je m'adresse bien à une personne du sexe opposé, c'est l'évidence même (et je me permets une bouffée de lol). Je vous remercie de m'offrir le moyen de mes ambitions en me suggérant la mise en place d'un blog dédié à ma passion du "lol", je n'y aurais jamais pensé (lol?...). Toutefois, je deviens raisonnable et avant de me lancer dans les grandes manoeuvres (et les cartes d'adhésion payantes, vous auriez donc un sens du commerce développé, je m'étonne donc que le lancement de votre livre n'ait pas été plus orchestré), je crois qu'il faudrait que je commence (et finisse) mon fameux éloge du "lol" sinon je n'attirerai pas grand monde, si ce n'est les amateurs de photos de nus en tout genre, dont vous a priori. Je remarque que votre réticence à l'utilisation du "lol" s'effacerait vite... enfin...dès lors que le "lol" utilisé le serait dans une tenue des plus suggestives... juste une question : mais pourquoi ce "Pas mal, non ?" à la fin de toutes vos réponses ?
    27
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    "LOL-A ( -B, -C etc... j'envisage de fonder une dynastie), grande prêtresse du LOL, va vous initier aux secrets de la communication LoLique", ça ne sonne pas mal en effet. Je suis juste surprise et déçue de constater que vous limitez aussi facilement l'aura de ma cause à une simple... principauté, qui pourrait en plus être confondue avec la Hollande... Etre vénérée devenant vite lassant, je crois que pour tromper mon ennui, j'enverrai des troupes entières portant haut les couleurs du LOLand, envahir le Monde (du coup, plus de Hollande, juste le LOLand, immense ! ) Quel triomphe, quel contentement que d'excommunier tous ces impies qui n'entrevoient pas une seconde la beauté de ce type de communication ! Plus sérieusement, je me méfie bien trop de mes émotions intérieures pour accepter une telle charge et risquer de devenir un despote sans âme, même pour la gloire du "lol". Peut-être qu'après la parution de mon hypothétique livre, j'accepterais éventuellement de mener le monde dans la voie difficile du "lol" mais à la stricte condition d'avoir été élue démocratiquement (......je n'ai pas dit que les élections ne devaient pas être truquées ;-) ) Trêve de fantasmes, je rejoins mon hermitage pour poursuivre ma retraite loin du "lol" et de ses multiples possibilités si méconnues.
    28
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    N'hésitez pas ! Je vous trouve un peu frileux sur l'utilisation du "lol" : osez rire "à gorge déployée", lorsque l'occasion est appropriée naturellement ;) . Et je crois que c'est le cas précisément lol, j'écrirai même : lool. Enfin, je ne suis sans doute pas la personne la plus à même de vous conseiller en la matière étant donné mon syndrôme de lololite aigüe. Pour ce qui est du drame, je nage en plein dedans depuis qu'un critique averti m'a éclairée sur le fait que le sens intime de mon "lol", qui variait en plus selon sa place dans la phrase, le contexte, etc... (tout un art ! et voilà que j'ai envie de lololer !!!!!) , n'était en réalité perçu que... par moi-même... Quel monde difficile, et impitoyable, que celui de la plume ! J'envisage déormais des écrits sans "lol" et je me désole... Y a-t-il drame plus poignant que l'obligation de faire table rase de tout un système de pensée et d'écriture, en clair de devoir revoir tout son rapport (écrit) aux autres ? A l'époque où la communication est primordiale, je ne le crois pas. Malgré mon état (alarmant) et l'inquiétude de mon entourage (alarmé), je me résigne à entamer une cure de désintoxication du "lol". Je ne sais si j'en serai capable.......... Mon expérience servira sans doute de matière à un drame existenciel qui, je l'espère, pourra être une référence de qualité pour tous les futurs naufragés du "lol"...
    29
    tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tametsia
    Drôle de question... Pourquoi pas ? lol le "lol" me permet d'apporter un peu plus de convivialité et de chaleur à ces suites de mots, plein de sens (parfois j'espère lol). Le "lol" est bien différent des smileys, il y a plus qu'un simple sourire ou clin d'oeil (hé! oui...) parfois un brin de malice ou d'humour, parfois de l'ironie lol. Bref, je trouve cela plus approprié à mon caractère et à mon humeur. Enfin, rassurez-vous, si je décide un jour de rédiger un roman, je n'en userai pas, promis ! ;) Je découvre petit à petit votre site, sympa. J'aime le délire de votre "lancement en fanfare", j'en ai même parlé autour de moi ;) (là, c'est un smiley car il n'y a pas d'ironie lol) Bonne continuation
    30
    alice
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    alice
    écrire pour partager... idées et émotions... pour soi, pour les autres, pour rien, pour le plaisir, pour offrir, pour souffrir, pour la couleur des mots, leur odeur, leur sonorité, ce qu'ils évoquent... pour avoir le plaisir aussi d'avoir une réponse qui donne un rayon de soleil dans votre journée... alors exutoire ou plaisir simple, laissons nous aller à noircir la feuille blanche... bonne écriture et bonne lecture à tous ! :)
    31
    BellaLilly
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    BellaLilly
    Je ris ... quelle plume ! Et tant mieux car si je savais qui est A. je serai très certainement moins complaisante ! Subjectivité quand tu nous tiens !
    32
    Dekoijmemel
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Pourquoi écrire ? Pour soi-même, essentiellement. La question qui succède, logiquement est : "Pourquoi vouloir partager ses écrits en les publiant ?" Et là, je m'interroge sérieusement sur l'éthique : quand j'écris pour moi, bien évidemment, je me comprends, je connais mes motivations, et je ne peux faire de mal à personne ni induire qui que ce soit en erreur. N'y a-t-il pas un risque en faisant connaître le fruit de ses réflexions qu'il en résulte une compréhension erronée ou un mauvais usage ? Bien sûr, dans ce questionnement est exclue l'éventualité d'un but extraverti.
    33
    Tametsia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Tametsia
    Hé! Bien, j'ai découvert cette question et les nombreux commentaires par hasard, en tapant sur google "pourquoi écrire un blog?". Je crois que j'ai un bel éventail de réponses pour réfléchir et trouver ma raison d'écrire lol . En ce qui me concerne, je suis travaillée par la question depuis longtemps. L'on ne cesse de me dire que j'aurais des facilités pour écrire, certains allant même jusqu'à me demander de faire qch de cette "faculté", mais qu'en faire?... Un blog ? lol Je crois que je suis trop pudique et secrète pour étaler aussi facilement ce qui pourrait laisser entrevoir ce que je suis lol. Je rejoins quelques commentaires qui questionnent sur l'utilité de publier, de porter à la connaissance des autres ?... Au-delà du paraître, de se faire connaître, peut-être est-ce juste une volonté de partager et de finir par trouver, parmi des lecteurs, quelques-uns dont nous serions plus proches de par les idées et avec lesquels nous pourrions échanger dans notre sens ou progresser par la différence. Le fait est qu'il me semble que malgré toute cette technologie qui favorise la communication au sens strict, nous nous sentons bien souvent seuls. Au jour le jour, nous avons perdu le sens du contact relationnel, de la confiance en l'autre qui nous pousse vers la simplicité des échanges. Enfin, je ne veux pas faire d'un cas une généralité :). Pour ma part, j'aime écrire, c'est un besoin dont je n'arrive pas saisir le sens, une envie de créer qu'il m'est impossible d'utiliser de manière positive et j'en souffre. Je manque de maturité littéraire et ma manière d'écrire est beaucoup trop arnachique pour être constructive et donner matière à un tout. c'est pourquoi je n'entreprendrai pas la rédaction d'un blog finalement lol.J'ai besoin d'inspiration, d'être portée par un sujet, de vouloir me battre pour lui. Il y a aussi l'écriture comme moyen d'exorciser mes tourments intérieurs, de m'analyser et de progresser vers une meilleure connaissance de ce que je pense être et vouloir. Plus généralement j'utilise ce goût du langage et de l'écrit dans mon travail car j'adore synthétiser, rédiger, expliquer, faire circuler l'information, vulgariser. L'écriture, c'est un jeu ! Changeons un mot, une formule et le sens est différent ! Des fois, je me demande si le monde aurait été différent si le "tabouret" avait été nommé "carotte", et cela m'émerveille (désolée lol) . C'est à la fois un mouvement perpétuel (par l'analyse, l'explication de texte etc...) et une chose figée, la référence d'une pensée, d'un temps, d'un individu. Et il y a tellement d'individus, d'époques différentes, que je finis toujours par me poser cette question : quelle est l'utilité d'écrire ?... Et là je me dis que mon commentaire n'aura pas servi à grand chose :-D Alors bonne réflexion !
    34
    solveig
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    solveig
    Bonjour, je viens tout juste de découvrir ce blog. Ca fait plaisir de voir que ce n'est pas seulement utilisé par des ado spécialistes du SMS, incapables d'écrire sans fautes d'orthographe... Remarque, au moins ils écrivent... Je n'écris plus depuis un petit moment... la page blanche, et oui, ça arrive. J'écrivais mais je n'aimais pas toujours le faire. C'est un peu une souffrance, le fait de ne pas réussir à sortir exactement ce qu'on a en tête; de le remuer dans tous les sens et finalement de voir que les couleurs ne sont pas bien rendues. Une souffrance de constater tous les jours que l'imagination vous boude, vous, mais pas les autres, qui publient, sans arrêt. Et d'un autre côté, un soulagement de se dire que pendant ne serait-ce qu'une heure, celui ou celle qui nous a marché sur le pied dans le métro, va peut-être bien se faire bouffer par un troll des forêts après s'être fait passé dessus par la moitié des légionnaires du coup. Ca défoule, et c'est purement inoffensif... Entre autre, voilà pourquoi j'écrivais. Mais ce n'est certes pas une réponse définitive...
    35
    Tord
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Tord
    Moi ça va.
    36
    deb
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    deb
    Moi j'ecris pour me prouver que je suis capable de faire quelque chose de correct avec mes 10 doigts, meme si j'utilise pas les 10 pour ecrire :) Et aussi pour me vider de mes emotions qui s'entassent dans ma tete et mon coeur
    37
    melanie
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    melanie
    écrire... pourquoi? parce que ce que j'écris je ne sais pas le dire tout haut ou bien je ne le sais qu'une fois l'avoir écrit... Certains pensent avec la voix ou en silence, moi en quelque sorte je forge mes pensées entre mes doigts. Mes pensées se construisent pendant qu'elles s'écrivent et ces mots sans son font de moi un peu plus que ce que j'étais avant de me pencher sur le papier.
    38
    angelique
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    C'est une bonne question, je répondrais que c'est parce que lorsque j'aurai enfin fini d'écrire mon roman, j'aurai la satisfaction d'avoir achevé et/ou réussi au moins une chose dans ma vie =) C'est aussi parce que le monde où se déroule l'action, je l'ai en tête depuis près de 3 ans (ouais bon, je suis encore une lycéenne hein...) et j'ai vraiment peur lorsque je m'aperçois que ça commence à "partir" alors depuis quelques mois je me pousse à écrire même quand parfois j'ai la flemme. Et pour finir, j'aime bien parce que j'ai l'impression de regarder un film quand j'imagine des passages. C'est moins cher qu'un DVD.
    39
    PIERRINI JEAN CHARLE
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    PIERRINI JEAN CHARLE
    vous êtes excellent. J'adore la façon , les mots, le style de votre écriture. Continuez vous avez du talent.
    40
    Karine
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Karine
    Je n'ai pas lu les réponses des autres pour ne pas être influencée. Alors d'abord, il est clair que j'écris pour me sortir de ma réalité, mais cela n'a rien de bien original. Ensuite, j'écris pour me défouler en faisant du bien et du mal aux personnages que j'ai créés. J'aime pouvoir me placer au rang de dieu, avoir choix de vie ou de mort sur eux. Me sentir Jules César et sa couronne de lauriers. Aussi pour m'inventer un monde qui me semble plus parfait que le nôtre. Enfin, c'est également pour passer le temps...
    41
    on s'en fout
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    on s'en fout
    oui alors: 1- je doute que Aloysius soit Beigbeder, ou alors, il faut qu'il reprenne la defonce...et vite...non serieux tout ca est mauvais, tres mauvais, pas drole, lourd, faux, enfin... 2- pourquoi ecrire mais on s'en fout de pourquoi vous ecrivez, on s'en branle de pourquoi n'importe qui ecrit: LE TOUT C'EST d'ETRE BON.(et de bien sucer) 3- pour ceux d'entre vous, foutriquets suceptibles qui auraient l'idee de condamner mon anonymat, je m'appelle Bernard, ou Edmond, ou Frederic.. 4- non il n'y a pas d'accent sur un clavier "QWERTY" 5-commencez par vous foutre de ce que je pense apres on verra merci pour la confiance, mon agresse IP est archivee...j'adore allez bonne route
    42
    Docteur Kaos
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Docteur Kaos
    1°:Pour l'argent et la gloire,évidemment. Et telle la colombe,s'élever vers des sommets purs et apaisants.Mais j'apprends à l'instant,misère de la vie,que gagner son pain à la sueur de sa plume n'est pas simple.(Cependant qu'il n'est guère difficile de passer à la télé.Après,tout dépend de ce que l'on veut y faire,et de ce que l'on veut en garder). Soit,cherchons d'autres raisons,alors. 2°:Par plaisir.Imaginer,transformer,symboliser,prendre ce que l'on sait et ce que l'on voit,le mixer et en faire une délicieuse salade composée,tomates,jambon sechée,noix et carrés de bleu,le tout saupoudré de fines herbes(Ou une soupe préparée par ses soins avec des légumes à l'origine douteuse),prête à être degustée,c'est le pied.Enfin,à l'origine,on parle d'écriture,mais l'idée est là. 3°:Pour s'améliorer.On a beau dire,mais parvenir à utiliser ses petits doigts pour inscrire sur le papier ce qui vous traverse la tête avant que ça ne s'en aille,c'est loin d'être évident,et ça demande du travail.Mais ça en vaut la peine,sérieusement,j'en suis convaincu.Et quand on arrive à quelque chose de regardable,après moults polissages,que l'oeuvre(Le mot vous vient soudainement à la bouche)brille de milles feux devant vous...Que ce qui est inscrit a bien fait de ne pas s'envoler...On est fier,et heureux,tout simplement. L'instant d'après,on présente et on se fait critiquer/huer/encourager.Mais du moins avons nous progressé,et eu la joie d'avancer. 4°Pour devenir Dieu.Ecrire,c'est faire vivre.Et avoir le pouvoir de créer,c'est le grand frisson,on doit pas être loin de la transe. 5°Pour plaire. ...Oui,effectivement,parfois,l'écriture peut être détournée pour des perfides objectifs personnels.Quelle honte d'avoir sali ce précieux instrument! Sauf dans la situation très particulière où je m'en servi pour séduire ma copine.Auquel cas,l'honneur est sauf!:p 6°Pour faire quelque chose de ses doigts quand on est aussi manuel qu'un vétéran d'Irak aux bras courts. 7°Par Passion.
    43
    Tifenn
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Tifenn
    Aucune idée...vraiment, ce site n'arrête pas de me faire réfléchir, un art que je pratique pas couramment. Pourquoi écrire? Parce que j'ai rien d'autre a faire? Avant je lisais, je lit encore, ma mère est venue et m'a dit "sort de ta chambre"...maintenant je suis dans le bureau. Et puis écrire c'est avoir la satisfaction de produire quelque chose, un peu comme un jardinier qui est heureux quand vient le printemps car ses fleurs ont germé. J'écris aussi pour me vider la tête (quelle banalitée pff), et puis j'aime manipuler mes personnages, leur faire faire (ouille) tout un tas de trucs horribles (je ne dois pas être normale). Enfin, écrire est un art qui me permet d'utiliser des beaux mots (oui, quand un mot, autant par son sens, sa symbolique que par son son (ouille ouille) me plait je le met dans mon histoire, bizarre.)
    44
    Titou
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Pour survire. Rien de plus.
    45
    Karen
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Karen
    Bonsoir, Tout d'abord sachez que j'apprecie votre blog, si ce n'est pour vos conseils, au moins pour votre "style" et votre humour. * Pour moi, écrire c'est vivre ce que l'on ne peut pas vivre dans sa vie. C'est (presque) pareil que lire, c'est être qui l'on veut, où l'on veut. Ecrire c'est rajouter le pouvoir de dire ce que l'on veut. J'aimerai cependant savoir ce que vous reprochez à Marc Levy ? Amicamelement, Karen
    46
    tsaguef
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    tsaguef
    moi j'écris pour mondrer aux gents mes erreures que j'ai comis (cotè amour) aux lycées pour que les gents qui le liront ne refond pas ce que j'ai fait au paravant car ces très douloureur.
    47
    Johan
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Johan
    1. Masochisme. 2. C’est devenu une drogue. 3. Fuir momentanément ma vie d’un ennui mortel. 4. Le plaisir de lire un roman que j’aurais aimé acheter. 5. Laisser une trace de mon passage sur Terre. 6. Embêter mes proches en leur demandant un avis. 7. Prendre ma revanche sur les mauvaises notes que j’ai eues en français. 8. Faire vivre à mes personnages mes rêves et mes cauchemars. 9. Etre forcé de me documenter pour faire avancer l’intrigue. 10. Imaginer mon éventuelle future célébrité.
    48
    jo jaguar
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    jo jaguar
    J'écris parce que ça me fait du bien. Une belle phrase me réjouis. Une belle idée me met en joie pour une heure. J'ai quelquefois une idée qui me permet de passer toute une journée de bonne humeur. Je n'écris pas pour les autres puisqu'il n'y a personne et que je ne suis pas capable de me projeter suffisamment pour imaginer mon roman fini et publié, j'écris pour moi et c'est déjà un plaisir intense. Ma dernière bonne idée: "La fille chinoise au gode-ceinture violet le pourchasse, elle l'observe la nuit au coin en bas de chez lui. Depuis quelques temps elle est rejointe par une ancienne amante que Jean-max a délaissée et quelques fans qui constituent une petite troupe à l'affût. "
    49
    PIERRINI JEAN CHARLE
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    PIERRINI JEAN CHARLE
    Quoi qu’il en soit à chacun son histoire, la mienne doit certainement ressembler à une autre histoire dans cette immense masse de couples déchirés. Certains se reconnaitrons à travers ce récit notamment mes amis les plus proches qui sans eux je n’aurais pu survivre à cette dure épreuve. Ils m’ont aidé, soutenu, ressuscité aussi. Peut être parce qu’ils ont vécus et ressentis les mêmes choses auparavant. Nos vies malgré nos âges différents se ressemblent étrangement. Alors comme pour laisser une trace de notre passage sur terre et crier cette injustice qu’est notre destin. Ce récit restera la preuve de notre amitié, je la marque de ce roman. Je me suis dit, rédiger un roman n’est pas une fin en sois, ni l’aboutissement d’une histoire ou d’une vie, c’était tout simplement le besoin de communiquer, de partager, de cracher tout ce que l’on a sur le cœur. Non pas pour se justifier, ni pour se dis culpabiliser. J’ai voulu couché sur papier tous les détails de mon histoire qui étaient enfouis dans ma mémoire tout en restant fidèle au dénouement des divers événements de ma vie et ainsi lés faires rejaillir pour me libérer de ce lourd fardeau. Sans rancœurs, ni esprit de revanche pour celle que j’ai aimé toute une vie, avec tout de même un peu d’amertume de n’avoir pas su garder cette être si cher. J’ai espoir quelle n’ait pas autant souffert que moi, parce qu’elle ne le mérite pas. Je voulais dire également qu’un sentiment de frustration demeure au plus profond de moi, le sentiment que chaque homme redoute ; de ne pas avoir réussi ma vie. C’est un constat d’échec. Je veux porter à travers ce récit le témoignage de cette célèbre chanson « Avec le temps », avec temps tout sens va… ! Il m’en faudra certainement beaucoup pour soigner mes blessures
    50
    Nat
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:09
    Nat
    Pourquoi écrire ? Et pourquoi pas ? Pourquoi devrions-nous finalement justifier par de rationnelles raisons notre désir (assouvi) d'écrire ? Faut-il trouver une explication logique et palpable à chaque acte ou à chaque pensée ? Pourriez-vous définir avec une parfaite exactitude pourquoi vous aimez telle ou telle chose ? Certes non... Mais puisque vous le demandez si gentiment, pourquoi ne pas se prêter un instant au jeu et réfléchir plus amplement à la question posée... ? J'aime écrire car cela me procure du plaisir tout comme j'aime déguster un bon verre de vin ou faire l'amour... (entre autre... ) Et c'est au départ l'unique motivation qui me pousse à passer des heures, devant mon ordinateur, à coucher sur l'écran une suite de mots et de phrases incalculables... C'est libérateur. La plupart du temps et depuis l'enfance, mon imagination me transporte dans des mondes féériques où les péripéties du héros me fascinent et m'exaltent au plus haut point. C'est ainsi que m'est venu le besoin d'écrire et de soumettre mes idées à la réalité en les imprimant sur du papier... Elles sont ainsi plus claires, plus ordonnées et je peux me délecter de leurs relectures en plongeant dans des univers qui sont miens et miens seuls. Se faire éditer afin de pouvoir partager son moi avec le monde entier fait partit du rêve. Un rêve qui ne rencontrera sans doute jamais la réalité mais qui demeure une source de bien-être (si l'on sait faire preuve d'humilité et que l'on sait reconnaitre que ses écrits ne sont peut-être (sans doute) pas dignes d'intérêts pour tous... ) Quoi qu'il en soit, il existe un millier de raison d'écrire mais une seule doit être mise en avant car essentielle : le plaisir. Se faire plaisir en premier lieu et si la chance, le talent, un miracle est au rendez-vous, faire plaisir aux autres... Bien à vous, Nat
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :