• Damien Saez accuse, et ça fait mal (part deux)

    Je reprends donc mon analyse, là où je l’avais laissée.

     

    J'me balade dans les grandes surfaces
    J'ai pas assez mais faut payer

    Soit un Damien Saez se baladant dans une grande surface. Pris d’une soudaine fringale, il s’empare d’un paquet de barquettes « Trois châtons » et d’une canette de Coca-cola « Zéro », pour un total de 2,20 euros. Sachant que notre imprévoyant chanteur ne possède en tout et pour tout au fond de ses poches que 95 centimes d’euros, pourra-t-il franchir les caisses sans provoquer le courroux  des vigiles ? Sa détermination à payer – et ce malgré un manque de liquidité avéré -suffira-t-elle à amadouer les cerbères à la solde de la grande distribution ? Vous argumenterez vos réponses, et poserez les opérations qui vous auront menées à votre conclusion.


    Je cours au gré des accessoires
    Et des conneries illimitées

    Si, au hasard d’une de vos pérégrinations en grande surface, vous tombez sur un type courant à perdre haleine au rayon « Conneries illimitées », ne vous inquiétez pas davantage, il s’agit tout simplement de Damien Saez qui fait ses courses. Si vous êtes d’un naturel bienveillant, vous pouvez éventuellement lui refiler en douce quelques centimes d’euros afin qu’il puisse enfin assouvir son envie de barquettes trois chatons sans risquer la correctionnelle. Mais il n’est pas certain qu’il accepte votre aumône : Damien est un rebelle.


    Les gens parlent mal les gens sont cons

    Là encore, ma grand-mère aurait été en parfaite communion d’esprit avec notre poète, du moins en ce qui concerne la première partie de son assertion. Pour ce qui est de la seconde, elle se serait probablement abstenue, de peur de se retrouver en flagrant délit de contradiction avec la première. Mais ma grand-mère n’a jamais rien compris à la poésie.

    Cela dit, Damien se montre très courageux, car « les gens », ça fait tout de même beaucoup de monde si on y réfléchit bien. D’autant qu’à la réflexion,  il semblerait, selon toute logique, que ce vaste groupe d’individus englobe de fait tous les fans de Damien. Et même…même… NON !!!!


    Au moins tout aussi con que moi

    SI !!!! Damien en personne ! Non seulement notre irascible ménestrel  se positionne ouvertement dans le camp des cons, mais en plus, il se place à leur tête, en se définissant, dans une sorte d’éclair de lucidité autocritique, comme leur mètre-étalon à tous. Toutefois, dans un accès de pudeur et de modestie mélangées, il ne s’autorise pas à s’en proclamer le roi.


    A se faire mettre à s'faire baiser

    Je connais mon Damien, quand il commence à utiliser un langage cru faisant explicitement référence au sexe, c’est qu’il est très en colère


    Sûr à s'faire enfanter
    Des bébés par des hologrammes

    On comprend mieux son irritation : il est bien gentil, cet hologramme, mais est-ce lui qui va payer les frais d’accouchement ? (Rappelons que Damien n’a que 95 centimes d’euro en poche).


    Des mots d'amour par satellite

    Une fois j’ai reçu un mot d’amour par satellite, mais après vérification je me suis rendu compte qu’il s’agissait de Raël me proposant d’entrer dans sa secte moyennant une ponction mensuelle de 99% de mon salaire. J’ai refusé, il parait que la cantine n’est pas terrible, et les chambres sont sales.


    Mais ces connards ils savent pas lire

    Souvenez-vous : les gens sont cons. Or les connards ne savent pas lire. Donc les gens ne savent pas lire. Damien étant un gens, il ne sait pas lire. Et s’il ne sait pas lire, il ne sait pas écrire non plus. Mais ça, on l’avait déjà compris depuis longtemps.


    Ils savent même pas se nourrir
    Des OGM dans les biberons
    Ouais c'est tant mieux ça fera moins con
    Quand ils crèveront en mutation
    Des grippes porcines sur des cochons

    Damien met ici le doigt (ou toute autre partie un tant soit peu oblongue de son anatomie) sur un sujet important : la mal bouffe. Tel un Jean-Pierre Coffe sous cocaïne, il dénonce avec rage l’enchaînement macabre qui nous conduit tous au néant en passant par d’abominables souffrances : au début, inconscient qu’on est, on met des OGM dans notre biberon, et on se retrouve quelque temps plus tard avec une bonne grippe porcine de derrière les fagots. Pour ma part, une telle perspective me glace les sangs, et me donne envie d’arrêter le biberon dès aujourd’hui. . Heureusement, Damien panse nos plaies par anticipation en nous assurant que le moment venu, « ça fera moins con ». Bon, je n’ai pas tout compris, mais peut importe après tout : il ne faut jamais cracher sur une occasion de faire moins con, surtout lorsque c’est Damien qui propose.

     

    Oh non l'homme descend pas du singe
    Il descend plutôt du mouton
    Oh non l'homme descend pas du singe
    Il descend plutôt du mouton

    Oui, vous avez bien lu (ne dites pas le contraire, ça serait vraiment faire preuve de mauvaise volonté vu que c’est écrit deux fois). Damien glisse négligemment au détour de sa chanson une révélation qui va révolutionner toute l’histoire de l’humanité, pas moins. Fruit de longues années de recherches en laboratoire, notre chanteur est en mesure de nous révéler les véritables origines de l’homme. Et soudain, la vérité nous apparaît, aveuglante dans toute son éclatante évidence : Les preuves d’un coup se bousculent, innombrables : Ne dit-on pas : frisé comme un mouton ? Et n’a-t-on pas, tout comme nos ancêtres bovidés, des ongles ? Ne nous exclamons-nous pas face à une évidence par trop avérée : « Bééééé oui ! » ?

     

    Il parait qu'il faut virer les profs

    Oui, pourquoi ça serait toujours aux élèves de se faire virer ?


    Et puis les travailleurs sociaux
    Les fonctionnaires qui servent à rien
    Les infirmières à 1000 euros
    Faut qu'ça rapporte aux actionnaires
    La santé et les hôpitaux

    Damien président !


    Va t'faire soigner en Angleterre
    Va voir la gueule de leur métro

    Et pour ma part j’ajouterai : va te faire soigner dans le métro en Angleterre, et là, tu vas comprendre.


    Faut qu'on se fasse une raison
    On a loupé nos transactions

    Là, j’avoue encore que, malgré trois nuits de chatroulette intensif (et une rencontre avec un Darth Vador exhibitionniste affublé d’un sabre laser incrusté à même le corps),  je n’ai pas bien compris le sens de ces vers.


    On s'est laissé prendre le cul
    Par nos besoins nos religions

    Là, éventuellement, on pourrait probablement trouver un début de sens, s’il n’y avait la présence de ce « cul », sans doute là pour assurer la rime avec « religion ».


    Il faut foutre les portables aux chiottes
    Et des coups d'pioche dans la télé

    Oui, mais pas tous en même temps, sinon ça va tout boucher, et alors là on sera drôlement embêté, vu qu’on pourra même plus appeler le plombier. Pour la télé, vu que tout le monde ne dispose pas d’une pioche à portée de main, pourquoi ne pas la casser en lui donnant de violent coup de portable ? On ferait ainsi d’une pierre deux coups, et on éviterait les problèmes de canalisation.


    Faut mettre les menottes
    A chaque présentateur du JT

    C’est une belle idée, mais qui reste hélas symbolique, vu qu’aujourd’hui, les présentateurs du JT ne tournent plus les pages avec leurs mains, ils ont un prompteur. Cela dit, vu qu’une ligne plus haut on  a tous cassé nos télés, les présentateurs peuvent bien présenter leur journal avec un cabillaud coincé entre les fesses, on s’en fiche pas mal.

     

    J'accuse !
    Au mégaphone dans l'assemblée
    J'accuse ! J'accuse ! J'accuse !
    Au mégaphone dans l'assemblée

    Donc Damien accuse, mais pas n’importe où : dans un endroit hautement stratégique, là où il faut si bon vivre, le mercredi après-midi, après un bon gueuleton bien arrosé, lorsque l’esprit de nos députés s’avachit mollement entre les vapeurs d’alcool et les remugles d’entrecôte sauce marchand de vin.

    Dommage, si je n’avais pas tout récemment cassé ma télé à coup de portable, j’aurai guetté son apparition sur la Chaine parlementaire.

     

     

     "J'accuse", c'est "l'homme pressé" de Noir désir en moins bien avec

    des paroles pourries chantées par une chèvre qui aurait le nez bouché"

    Un fan

     

    Partager via Gmail Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Sol
    Samedi 17 Avril 2010 à 11:05
    Sol

    Le pôv' Damien. Ne vous étonnez pas s' il se désabonne de votre newletter après ça.

    Cela dit, je trouve musicalement ce morceau assez bien fait et plutôt efficace, même si, en effet, il y a une troublante ressemblance avec un titre de Noir desir.

    2
    Samedi 17 Avril 2010 à 15:14
    Bon Sens

    Bon... j'ai du m'absenter un fort long moment de cette planète : qui est Damien saez ???

    3
    Samedi 17 Avril 2010 à 16:42
    Pffftt...(CV)

    Bon Sens, c'est pourtant une star intérplanétaire ce Damien...j'comprends pas que tu connaisses pas??! ;)

    Sol, pour moi, c'est un manque de respect à Noir Dez ce titre, pas musicalement en effet, mais vocalement...ça me détruit les écoutilles...c'est une catastrophe! Saez a chanté un beau texte, sur une mélodie simple mais efficace, et sur laquelle il pose correctement sa voix sans miauler, ça s'appelle Petit Prince...

    ...bon, je vous entends déjà railler dans votre barbe professeur, que Saint Ex avait eu l'idée avant...ouais bon, okay...n'empêche, Saez à ses heures (anciennes, quand il était vraiment jeune et con en fait) a fait quelques trucs pas si mauvais que ça... Mais je suppose que c'est comme pour les écrivains, vous n'écoutez que des types morts, et donc vous l'ignoriez, pas vrai? ;)

    4
    Samedi 17 Avril 2010 à 18:59
    Bon Sens

    C'est dingue ! Tout le monde parle d'un type que seule sa mère et son père (et Sol ) connaissent ! Ja-mais entendu ce nom ! Enfin en même temps, y a tellement, mais tellement de chanteurs-auteurs qui apparaissent et disparaissent... Autant suivre des yeux une étoile filante !

    5
    Mercredi 21 Avril 2010 à 11:40
    Marc Lefrançois

    beau coup de gueule...

    6
    Vendredi 23 Avril 2010 à 14:14
    mario

    C'est un bébé noir désir

    Il ferait, dans le pire des cas, saigner du nez une actrice

    7
    Vendredi 7 Mai 2010 à 16:22
    Lillie

    C'est fou comme les gens deviennent agressifs quand ils se sentent touchés par les remarques acerbes contre un artiste qui les transcendent. Ils doivent se sentir vexés, parce qu'eux se sont contentés d'aimer sans analyser, chai pas. En tout cas, parmi "toutes les merdes qu'on nous vomi à la TV", c'est un fait, Damien Saez en est une belle. C'est pas un chanteur, c'est pas un poète, il apporte rien de neuf, il fait même pas réfléchir. Ce qui me plaît le plus, ce sont les billets qu'il vous inspire.

    Ca faisait longtemps que je n'étais passée, et je me suis bien poilée, comme toujours ! Voilà qui me plaît bien !

    La suite avec Amel Bent ?

    8
    Jeudi 3 Juin 2010 à 21:53
    Pffftt...

    DS j'croyais que c'était une bagnole...enfin c'était avant que je découvre que (en vrai) c'est un truc pour jouer partout à Super Mario et même en réseau...et là j'découvre que nan DS en vrai c'était...ouah! La claque! C'est trop la classe ces initiales...j'suis vachement émue.

    9
    Vendredi 23 Juillet 2010 à 10:43
    boudi

    Note à moi même :

    Avoir des visiteurs = démonter un album de Saez en étant assez pataud pour attirer les petits cacographes qui se dénomment fans.

    Cet album est une chiure, une blague, un blabla ampoulé et prétentiard. Saez sait faire de belles choses, il lui arrive même (par accident ?) d'écrire très convenablement, il n'y a qu'à voir osn triple album ou l'album Debbie. C'est dès lors qu'il prend un masque politique qu'il est ridicule. Il ne voulait pas être poète, il voulait être Hugo.

    10
    Mercredi 4 Août 2010 à 10:03
    YoosF

    Je dois avouer que je ne comprends pas vraiment la véhémence des précédents commentaires, mais il faut dire qu'on s'en pète.

    Je viens de découvrir ce blog, et je ris à gorge déployée. Et d'ailleurs je vous remercie de vous attaquer à Saez, tâcheron infâme aussi talentueux et mal lavé que les leaders d'AG qui hantent ma Fac de Lettres (et doté de l'immaturité qui va avec). 

    Bref, j'adore. Allez hop, dans mon NetVibes !

    11
    eurydis
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    eurydis

    Je poste peut être trop tard que sais-je mais le sujet mérite que l'on s'y attarde. Commençons par les plaintes sur les sujets trop (bateau). Mais quoi de plus important dans la société que l'argent et le sexe? Il est donc normal que le chanteur s'y attarde.

    Pour ce qui est du texte en lui même il me semble que Damien l'à spécifié en interview, il a voulu celui-ci moins "travailler". En fait il est facile d'imaginer Damien à un café en train de voir le monde qui l'entoure et de se réecrier de ce qu'il à devant lui. Comme toute personne sensible il voit ça et note son énervement (de façon métaphorique qui plus est). Ces textes direz vous, ne vont pas bien loin... mes c'est exactement l'effet voulu! Montrer son enervement par un discours simple mais écrit de façon poétique.

    Avant de critiquer (une critique où tu prends les mots un par un et où au lieu de leur donner une poésie métaphorique tu te contente de les prendre au premier degrès et de dénigrer) essaie de comprendre l'effet voulu par l'auteur et l'auteur lui même. Cet album traduit juste un énervement de plusieurs constats qui bout à bout te tue et te donnes juste envie de crever devant la société et tous ses défauts.

    Quand je vois le réalisme de cet album et finallement ce pur énervement fait en prose moi j'ai juste envie de dire chapeau bas mr saez.

    12
    RoseMary
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    RoseMary

    je viens à peine de découvrir cette partie 2 et j'aimerai savoir où trouver la partie 1???? merci (le début avec la carte bleue m'interesse....)

    Merci d'avance

    13
    kasia
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    kasia

    Je veux bien qu'on apprecie pas saez.

    Mais serieu je comprend pas on dirait une gueguerre de college, comme une meuf jalouse passe son temps à faire des crasses aux rivales. Rien d'autre à faire. Quand je vois le nombre de conneries qui domine ce monde, je pense que vous chers détracteurs, pourriez vous attaquer à plus interessant ou plus debile qu'un mec qui sait écrire et qui dit simplement ce quil pense. Car peut son ceux qui ont une grande gueule de nos jours, il a au moins ce merite que ca plaise ou pas. Sans ce sujet saezien puis-je lire un texte originale ou un élan de créativité spontané venu de toi? je suis curieuse. Et là j'aurai un avis objectif sur ton talent à moins que tu n'es que celui de descendre les gens

    14
    Alain Godart
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Alain Godart

    Qu'un mec assez nul pour créer lui-même un article portant son nom sur Wikipédia ose lyncher un artiste (quel qu'il soit) de la sorte en dit long sur son insignifiance. C'est moche les gens aigris...

    15
    Lamberda
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08

    Quel joie, quel bonheur de lire cet article! Enfin je découvre quelqu'un appréciant les textes de Saez autant que moi. J'ai immédiatement été scotché par son style unique et ses paroles révolutionnaires (et cette qualification n'est en rien éxagérée, car j'avoue n'avoir jamais rien entendu de pareil). ses chansons me laisse encore des frissons dans tout le corps ainsi qu'un gout très particulier en bouche.

    Plus sérieusement, j'ai beaucoup apprécier cet article et je me permettrai de le compléter en disant simplement qu'il faut arrêter de confondre ce qui se vend et ce qui est bien.

    16
    A.E
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    A.E

    J'ai pour habitude de venir sur ce blog en espérant y trouver le sourire, me voila particulièrement décu.
    La critique est creuse et forcée, on se croirait dans un spectacle de bigard voir même de dieudonné tant le trait est gras et peu inspiré. Cela transpire, que dis-je, cela suinte littéralement le conformisme et le bien paraitre, à la limite d'un "mwa j'm pa saez c tro comercial" adolescent.
    Minable.

    17
    Punkyladouce
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Punkyladouce

    C'est vrai que de ce côté là DS est souvent un peu du genre "rouleau compresseur", mais c'est une question de point de vue, quelquefois l'explicite est plus efficace que l'implicite, car l'impact est plus marquant, je ne me souviens pas que l'on ai fait  tout un patakès de celle de Noir Dés' par exemple. Après tout dépend ce que l'on apprécie ;)

    18
    Keylo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Keylo

    Qu'est-ce que j'ai ri en lisant les trois premiers paragraphes de ton article ! (oui parce que le lire en entier aurait été aussi ennuyeux que d'écouter Céline Dion et qu'en plus, tu dis toujours la même chose).

    Tu as la réplique facile, une grande et bonne dose d'humour, mais Saez est un très bon chanteur. Ce n'est pas celui que j'écoute le plus, ni celui que je préfère, mais ces textes sont cinglants et bien souvent vrais.

    Ton analyse probablement correcte dans un certain sens pourrait s'appliquer à n'importe quelle chanson. Brassen, Jean Ferra, Aznavour, Lorie, Patrick Bruel (surtout Patrick Bruel d'ailleurs) ont tous des textes qui, étudiés, décortiqués à ta manière, pourraient paraître ridicules.

    Bon, je le reconnais, Breul et Lorie n'ont pas besoin de voir leurs textes décortiqués pour que l'on s'aperçoive de leur ridicule, mais voilà.

    Tu as joué sur la facilité.

    Fait donc ça sur les textes de l'Empereur Sarkozy et son mètre quarante de semelle.

    19
    Neko
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Neko

    Waouh. Quelle belle critique, quelle magnifique analyse de la chanson de Saez! Et puis ça va loin. Passer une nuit entière à chercher comment insérer une carte bleue dans des organes génitaux...

    C'est marrant. Chez moi on appelle ça "parler pour ne rien dire". Mais en général, on utilise plutôt cette expression en voyant les hommes politiques nous dire que oui, demain on sera tous riches, et que c'est pour ça qu'ils augmentent leurs propres salaires. Je m'égare.

    Et là, un artiste tel que Damien Saez nous sort une chanson engagée. Lapidons-le, c'est tellement ringard les chansons engagées! Ecoutons-tous Jena Lee! Elle, elle a vraiment tout saisi de la politique et du monde qui nous entoure!

    Vous n'appréciez peut-être (sûrement) pas Damien Saez, mais je ne vois pas l'intérêt d'un tel article. Tenter de construire une critique en sortant une analyse puérile d'une telle chanson...Surprenant. Au fait, en quoi l'analyse des paroles a-t-elle un quelconque rapport avec sa voix? J'avoue ne pas avoir saisi. (Et je ne vois pas ce qu'a sa voix, comparée à celle de certains artistes aujourd'hui mondialement connus par les adolescents du XIXème)

    Mais vous avez fait un bel effort. Demain, j'irai analyser "Baby" de Justin Bieber (un artiste de talent, assurément), et j'irai chercher l'engagement politique là-dedans.

    Bon. Je vais cesser ici le massacre. Et quand je dis massacre, je parle de moi. Je vous remercie pour cet article qui aura permis de me faire rire, à défaut de me faire apprendre quelque chose.

    Mais ça reste mon avis. Je dois par contre reconnaître que j'aime la façon dont le texte est tourné. Même si ce n'est pas pertinent. Et je pense que êtes une personne intelligente, au vu de vos articles; je suppose que vous n'écoutez pas Justin Bieber.

    Quoi qu'il en soit, s'il y a un artiste à incendier, ce n'est pas Damien Saez. lui au moins réfléchit un tant soit peu à ce qui se passe autour de lui. Ce n'est pas contre vous, mais vous auriez pu nous concocter un magnifique article sur ce cher Justin Bieber (et par exemple le fait qu'il aurait décidé de rester vierge jusqu'au mariage...? Sisi, ça va sauver beaucoup de vies.) que sur un artiste engagé. Je me répète, non? Tant pis. Je vais dire que c'est dû à mon âge. Je suis tellement vieille que je viens d'obtenir le Brevet! Ah-ah. On est tous morts de rire.

    Cordialement,

    Une fan de Justin Bieber, Jena Lee et des Galeries Lafayettes. Juste les voir brûler.

    20
    Virginie
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Virginie

    Bon alors moi,j'ai bien ri,je dois l'avouer en lisant ce petit "papier",très spirituel...bien que  accro à la musique de DS comme tu l'apelles(j'étais à son concert à Bordeaux il y a 2 jours et j'étais en transe!!),je comprends parfaitement ce commentaire désopilant de"J'accuse"! En fait je suis en analyse depuis quelques années(je vais essayer de ne pas être trop lourdingues avec mes aventures inconscientes,promis!!) et je suis en train d'ouvrir les yeux sur cette espèce de fascination que ce garçon exerce sur moi...car on peut le dire,il me rend dingue bien que je sois  consciente  du fait qu'il donne dans ses chansons une image de la femme assez caricaturale (des saintes ou des putes!),voire même parfois qu'il fasse preuve de mépris à l'égard de ces êtres étranges que nous sommes(quand on a peur d'une chose,pour se sentir plus fort,il faut la dévaloriser,c'est classique)(et même s'il s'en défend en pronant un féminisme manquant de "couilles",étrange,non?(tiens celle là faudrait que tu nous la décripte aussi-Anarchitecture) des femmes qu'il faudrait "remplir" (et si possible par lui même,tant qu'à faire,...)"si tu m'abrite au creux de tes reins" et autres images tout aussi évocatrice  sont omniprésentes dans ses textes avouant ainsi son rapport dominateur et ambigü avec les femmes(Oedipe non résolu,suis sûre!! ah là je suis pénible je joue les psy,j'arrête) .Alors je ne suis pas dans la tête à Damien,mais je ne crois pas me tromper en disant que ses pulsions sexuelles refoulées sont particulièrement actives dans ses chansons,ce qui parfois peut lui faire perdre un peu les pédales notamment devant les distributeurs de billets!!ET pourtant Dieu sait si je l'aime...(Ah mais non ,zut!!Ni Dieu ni maître!!)Mais moi je lui pardonne quand même toutes les bêtises qu'il dit car il y croit et sa sincérité   me touche plus que la véracité de ses propos!!

    21
    Punkyladouce
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Punkyladouce

    Ce que j'appelle l'humour beauf c'est l'humour un peu lourd et un peu facile en général, celui qui utilise le 15ième dégré pour se moquer du 2nd degré, genre Bigard en moins vulgaire, parce qu'enjolivé de belles tournures.

    Non mais passons, ce que j'apprécie de toute façon chez l'artiste, c'est les controverses qu'il soulève, et je pense que même s'il l'a autrement mieux exprimé dans d'autres morceaux, le message est plus que jamais d'actualité.

    22
    le neuneu de rameau
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    le neuneu de rameau

    rrrrhôôôô! cette voix!! mais cette voix!!! dans l'absurde évantualité où ce brave garçon abandonnerait la musique (ce qu'il s'empresserait de faire s'il avait l'idée saugrenue d'écouter ses disque), je lui promet un brillant avenir dans le doublage de films d'animation: c'est vrai quoi, il y a toujours une vieille chèvre, une souris mesquine ou un roquet râleur à doubler dans les dessins-animés.

    23
    Darksider
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Darksider

    bon le temps des cerises...

    Braessens savait etre vulgaire ma ptite dame. Maisnous parlons de Damien, musicien s'il en est, engagé je le crois. Savez qu'aujourd'hui , il s est trouvé de tistes sires pour interdire l affiche de ce chanteur.

    La censure ne se trompe pas. Elle sait ou frapper et museler. Si vous pensez les traits de troubadour anodins, d'autres les jugent plus subversifs.

    Aussi belle cerise, ma pomme, se tourne toujours vers ceux que la censure opprime.

     

    24
    Cerise
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Cerise

    Haha, ces fans... Des gens qui vivent l'anarchisme à travers Saez. La théorie veut que les vrais anarchistes ne défendent rien ni personne d'autre que leurs idéaux...quand on en a.

    Je l'écoutais quand j'avais quinze ans. Je me sentais quelqu'un d'autre, un peu subversive sur les bords. Il me faisait rêver. Avec le recul, je me dis que c'est dommage de devoir se tourner vers des gens qui trouvent que mettre le mot "chat.." dans une chanson, c'est grave provocateur. Brassens était provocateur sans en avoir besoin, mais bon il avait une voix d'être humain alors c'est pas assez hype pour les newbies.

    Là, j'ai rigolé en lisant votre billet.

    Par contre, les nouveaux "anarchistes" n'ont aucun humour. Aloysius, continuez à faire hurler les gens qui n'ont pas leur propre vie, et s'octroient celle d'un autre ^^

    25
    Punkyladouce
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Punkyladouce

    Heuuu... comment dire ? Je n'ai pas la prétention d'écrire ni d'avoir d'aussi fines réparties que vous, mais là je suis tombée par hasard (et non je ne me suis pas fait mal :D) sur votre blog et j'avoue que ce pilonnage sévère laisse mon sens de l'humour (pourtant bien 15ième degré) un peu dans le désarroi ... ça ressemble plutôt un peu beaucoup à de l'humour beauf ... soit dit sans vexer personne.

    Après je peux comprendre qu'en n'aimant pas un artiste, on peux se permettre de juger à la loupe ... m'enfin Damien Saez, à mes yeux (qui ne regardent pas la télé) est pour moi quelqu'un de talentueux, alors que beaucoup (beaucoup) d'autres mériteraient le bucher ou au moins d'avoir la bouche cousue.

    Voilà. Je passai juste par là, j'ai vu de la lumière et me suis invitée mais je sens que je vais déranger alors je continue mon petit chemin. Bonne continuation ;)

    26
    Une fan de Damien
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Une fan de Damien

    Soit tu es con, soit tu as vraiment rien à foutre de ta vie. Ou peut être les deux, que sais-je. Damien Saez chante bien, ses paroles ont beaucoup de sens ( beaucoup plus que tes commentaires pourris qui critiquent sa chanson ), et il est intelligent. Oh, pardon si je te surprends avec ce mot à coup sûr inconnu de ta petite personne. Critique plutôt les chansons commerciales qui passent en boucle sur des radios pourries au lieu de critiquer Saez. Il y a tellement de gens qui le critiquent, mais en fait c'est juste parce qu'ils ne comprennent pas le sens de ces paroles ( tu es sûr de vivre sur Terre ? ). Des fois c'est parce qu'ils ne savent pas ce qu'est le second degré aussi. Les pauvres...

    27
    kodama
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    kodama

    Oh bon dieu Aloysius, faites un topic sur les commentaires de votre blog, que je pleure de rire encore un coup!

    28
    Roxane
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Roxane

    Et bien en tout cas, il t'en fera dires des conneries illimités !

    Il n'est a priori pas si con que tu ne le dis !

    A bon entendeur ! ;)

    29
    LNdeuxtrois alias Ma
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    LNdeuxtrois alias Ma

    Cher Aloysius,

    Constatant le nombre de même que la vivacité des commentaires, vous  êtes tombé sur un sujet en or. Aussi à ma grande honte, mais à l'égal d'autres commentateurs, je dois avouer n'avoir jamais entendu parler de ce Damien-là avant votre intervention.

    Je dis merci qui ? Merci Aloysius pour ce quart d'heure culturel.

    30
    tibo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    tibo

    Va cracher un peu sur les 99% de merdes qu'on voit à la télé avant de t'attaquer à Saez, d'accord il sera peut être jamais président, il fera peut être pas la révolution, mais bon si tu publie un putain de topic de je c pas combien de pages sur saez c vraiment que tu cautionne toutes les autres saloprie qu'on nous vomie à la télé ou à la radio.

    31
    tibo
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    tibo

    Putain mais un peu de rêve et d'uthopie bordel de merde, toi soit t'a rien a foutre de ta vie soit tu n'as aucune sensibilité

    32
    kodama
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    kodama

    Faut qu'on se fasse une raison
    On a loupé nos transactions


    C'est pourtant simple!

    Ca vous est jamais arrivé d'aller retirer de l'argent au distributeur et de voir s'afficher la désespérante sentence: "votre transaction a échoué"?

    Damien doit se faire une raison, sa carte bleue (préalablement insérée dans des organismes vivants et donc potentiellement corrosifs) ne marche plus!

    Voilà pourquoi il n'a plus qu'à chouraver sa barquette trois chatons!

    33
    Sortezles
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Sortezles

    De qui tu parles, Stef ?...

    34
    stef
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    stef

    C'est naze et meme pas drole ...

    35
    Sortezles
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Sortezles

    Bel effort de pillonnage...

    Sèvère. Saez n'a pas dans cette chanson, la légèreté qu'il avait dans "Jeunesse lève-toi", mais son message est efficace et le message mérite d'être rappelé.

    36
    Maudit Bic
    Jeudi 17 Novembre 2011 à 16:08
    Maudit Bic

    Je ne mangerai plus de cabillaud, fut-il de chez Captain Bigloo.

    (scusez si doublon, ça passe pas).

    37
    Epigone
    Mercredi 28 Août 2013 à 05:01

    Bonjour, cet article m'interpelle comme d'autres sur Damien Saez, aussi vais-je tenter ici d'exposer un point de vue, un peu longuement certes, mais qui interpelera peut-être quelques internauts.

    Apostrophes était une émission de télévision littéraire française, créée et animée par Bernard Pivot entre 1975 et 1990. Le 13 février 1987, Bernard PIVOT reçoit ses invités auteurs de livres, romans et essais sur le thème de la disparition de la culture contemporaine, liée aux effets pervers de la télévision.

    Bruno LUSSATO, auteur de "Bouillon de culture", diagnostique une déculturation générale, conséquence d'une confusion de valeurs faisant préférer le plaisir et la facilité aux joies de l'effort intellectuel. Il préconise un retour aux valeurs morales, à l'éducation et lance un appel pour constituer une association de défense de la culture, visant à former le public, en particulier les téléspectateurs, pour qu'ils sachent discerner la "vraie" culture. Cette opinion est fortement controversée par l'ensemble des invités.

    Michel HENRY, auteur d'un pamphlet philosophique "La Barbarie", analyse un effondrement culturel lié au développement et à l'omnipotence actuelle de la science. Le débat s'engage sur ce sujet, abordant la disparition de la sensibilité artistique et de sa reconnaissance, le rôle des philosophes, la vision technicienne d'un monde sans éthique, son reflet par la télévision, le procès des média.

    Une alarme est tirée, elle retentit encore 26 ans plus tard, en 2013 !

    La télévision obéissant au coéfficient du taux d'écoute, la quantité remplaçant la qualité, est toujours d'actualité.

    "Plus la télévision est absurde, plus elle remplit son office." Internet relaye très bien cette logique du non sens j'ose dire. Rien d'étonnant à voir fleurir et s'étaler, telle une créature arborescente, une culture dénuée d'âme, dénuée de beauté et d'éthique.

    L'intérêt de voir une peinture ou de lire une poésie réside dans la force, la puissance créatrice de son auteur à inviter un autre regard que le sien à voyager hors de l'ordinaire. La beauté de l'Art est lorsqu'elle dépasse, transporte l'Humain vers un Paradis inaccessible mit à sa portée par la magie du créateur. L'Art est un don du Divin que le Diable et sa bassesse ne saurait ni traduire, ni imiter. L'univers des sens n'a nul besoin d'être maltraité ou forcé pour obtenir de lui le plaisir d'exister.

    Sur ce je souhaite partager deux textes sur un même thème : Les Infidèles. L'un écrit par Damien Saez, l'autre écrit par Sully Prudhomme. A chacun de juger.

     

    Les Infidèles de Damien Saez


    L'écrit de nos amours dis est-ce que tu l'entends ?
    qui travers les corps dans les tranchées du temps
    de l'humide à nos yeux est-ce qu'on fera le feu
    la flamme entre nos bras est-ce que tu reviendras ?

    on est tous à la table à se gorger de vin
    mais qui peut retenir le sang entre nos mains
    des seins des saintes femmes qui nous offrent leur corps
    et le corps de ce diable de temps assassin

    je serai sur les routes est-ce que tu me suivras ?
    j'irai entre les gouttes est-ce que tu mouilleras
    des bateaux consumés à la chaleur du soir
    et sûr qu'au fond des yeux on y verra l'espoir

    que les putains de l'est rejoignent celles du nord
    que mon corps dans la liesse garde le diable au corps
    que chante au cœur des tristes la joie de vivre enfin
    sous les feux d'artifices aux surfaces trop belles

    moi je suis pour les putes et pour les infidèles
    bien plus que pour les prêtres bien plus que pour les nonnes
    maudits ceux qui voudraient que l'amour reste sage
    au rendez-vous d'en-bas on verra bien qui brûlera

    nos visages sont beaux tant ils sont sans le maître
    à la table des rois les cons sanguins toujours
    nul besoin de combat ils brûleront tout seuls
    en feu de paille dans le fumier juste avant de mourir

    je pars pour mes enfers je pars mais sois tranquille
    il m'en faudrait bien plus pour leur rendre mes armes
    juste vendu mon âme à quelques brocanteurs
    à vos chairs pour les vers à vos santés je bois

    je piss'rai sur vos tombes j'y crach'rai j'y baiserai

    que l'on baise sur ma tombe que l'on pisse dessus
    pour qu'elle garde toujours l'odeur des filles de joie
    de ces chaleurs aux chiennes qui font les mois d'avril
    qui font que les chiens courent après le cul des filles

    allez ressers ton vin car nos corps sont à vise
    allez donne ton sein que nos bouchent soient pleines
    pour qu'enfin jusqu'au ciel on fasse de ces amours
    qui font que les hommes parfois valent bien plus que leurs dieux

    je piss'rai sur vos tombes j'y crach'rai j'y baiserai
    avec celles qui voudront et des hommes s'il le faut
    comme un doigt qui se lève devant les bienséances
    et qu'on garde bien haut juste pour dire à dieu adieu

     

    Les infidèles

    Je t’aime, en attendant mon éternelle épouse,
    Celle qui doit venir à ma rencontre un jour,
    Dans l’immuable éden, loin de l’ingrat séjour
    Où les prés n’ont de fleurs qu’à peine un mois sur douze.

    Je verrai devant moi, sur l’immense pelouse
    Où se cherchent les morts pour l’hymen sans retour,
    Tes soeurs de tous les temps défiler tour à tour,
    Et je te trahirai sans te rendre jalouse ;

    Car toi-même, élisant ton époux éternel,
    Tu m’abandonneras dès son premier appel,
    Quand passera son ombre avec la foule humaine ;

    Et nous nous oublîrons, comme les passagers
    Que le même navire à leurs foyers ramène,
    Ne s’y souviennent plus de leurs liens légers.

    <table> <tbody> <tr> <td> </td> <td>

    Sully Prudhomme

    </td> </tr> </tbody> </table>
    38
    sai
    Mardi 17 Décembre 2013 à 16:25

    Ca une analyse ? Un peu de sérieux voyons, prendre tout au premier degré et nier un second sens, un peu de sérieux s'il vous plait !

    39
    Mardi 29 Avril 2014 à 11:46

    Oui, que diable, un peu de sérieux ! (je suis très réactif dans mes réponses).

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :